En plus de la cigarette, de la drogue, il existe aujourd’hui un autre excitant appelé « chicha » qui fait fureur. Assis dans des « grins » autour d’un verre de thé, on peut voir un peu partout dans la capitale, de jeunes Bamakois accrochés à leur « chicha ».Comme le disent certains d’entres eux, c’est quelque chose dont le prix varie selon la qualité. Pis, au moment de l’utilisation ils prennent même des photos qu’ils mettent sur les réseaux sociaux pour se glorifier pompeusement, tentant de montrer que « l’on est à la page ».

 

Où va la jeunesse et à qui la faute? Pouvons-nous compter sur cette jeunesse pour la construction de notre patrie ?Toujours est-il que, comme la cigarette, la chicha aussi fait dégager de la fumée qui peut causer des problèmes respiratoires. Alors, au lieu d’utiliser sinon gaspiller son argent au détriment de son organisme, ne serait-il pas mieux de prendre conscience et l’utiliser à d’autres choses ?

Des moins de 18 ans en consomment, ce qui fait encore plus mal car comme l’on a coutume de l’entendre « l’avenir d’un pays repose sur sa jeunesse ».

Kadidia Doumbia, Stagiaire 

LE POINT DU MALI

MaliwebSociété
En plus de la cigarette, de la drogue, il existe aujourd’hui un autre excitant appelé « chicha » qui fait fureur. Assis dans des « grins » autour d’un verre de thé, on peut voir un peu partout dans la capitale, de jeunes Bamakois accrochés à leur « chicha ».Comme le disent certains d’entres eux,...