L’Association des jeunes pour la citoyenneté active et la démocratie (Ajcad-Mali), pour répandre ses visions et ses pratiques dans la vie et les activités citoyennes, a décidé de multiplier ses démembrements en des clubs d’actions citoyennes (Clac). Celui de Sangarébougou a élu à sa tête, la jeune Sayon Fatoumata Diakité.

 

C’est en présence de deux responsables du bureau exécutif de la désormais ONG (Ajcad), Mme Aminata Anita Berthé et Sidiki Latiki Kouma, que la jeune Sayon Fatoumata s’est engagée à respecter et à faire respecter les principes de l’Ajcad au sein de son club de 100 personnes. «  Je m’engage à respecter tous les comportements édictés par le code de comportement par l’Ajcad pour le bon fonctionnement de notre club », a-t-elle juré, après les ovations de ses paires quand elle a été désignée présidente, porte-parole du Clac-Sangarébougou.

L’Ajcad est une association créée en 2014, selon Anita Berthé avec 7 membres. Aujourd’hui, elle compte plus de 10 000 personnes. Dans son élargissement en créant des clubs d’action de 100 membres sous l’égide d’un président élu pour un an non renouvelable. Anita a confié que l’Ajcad-Mali est une association à but non lucratif et apolitique. Elle accepte en son sein tout homme ou femme de 12 à 35 ans.

En réponses aux questions d’éclaircissement lors des débats, Anita Berthé a signalé que l’Ajcad n’est pas un contre-pouvoir. Elle milite à sensibiliser les citoyens à exécuter leur devoir dans la cité et à les protéger contre les abus des dirigeants. Elle englobe toutes les questions de bonne gouvernance, de démocratie et de citoyenneté. Le renforcement de l’Ajcad est ouvert à tout groupe de jeunes capables de réunir 5 leaders qui pilotent chacun un groupe de 19 personnes pour donner 100 membres d’un club (Clac). Les adhésions se feront par remplissage d’un formulaire disponible au siège de l’Ajcad à Badalabougou.

Koureichy Cissé

Mali Tribune

MaliwebSociété
L’Association des jeunes pour la citoyenneté active et la démocratie (Ajcad-Mali), pour répandre ses visions et ses pratiques dans la vie et les activités citoyennes, a décidé de multiplier ses démembrements en des clubs d’actions citoyennes (Clac). Celui de Sangarébougou a élu à sa tête, la jeune Sayon Fatoumata...