Le mardi dernier, les membres du collectif pour la sauvegarde des places publiques de Kalabancoro étaient face à la presse. Objectif : mettre en garde les prédateurs fonciers qui contemplent les espaces publics de la commune.

 

Pour la circonstance, les représentants des chefs traditionnels et  notabilités   étaient présents pour apporter leur soutien aux jeunes dans leur combat pour la sauvegarde des espaces-verts et autres lieux publics. D’entrée de jeu les conférenciers du jour ont dénoncé tour à tour les pratiques des  spéculateurs fonciers qui vendent impunément  les espaces verts et lieux publics du quartier. Cependant, le président du collectif  n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour fustiger les responsables  de cette pratique.

«  Ces espaces publics  n’ont jamais fait état de titre foncier pour qui que ce soit.  Nous sommes plus que jamais déterminés à en découdre avec quiconque qui s’aventurera sur ces sites avec des desseins inavoués. Mais sachez que vous-nous trouverez sur vos chemins, vifs ou morts. Personne ne pourra plus jamais occuper nos terrains que nous devrons protéger, sauvegarder et préserver», a-t-il déclaré.

A.T.Dansoko

Malijet

MaliwebSociété
Le mardi dernier, les membres du collectif pour la sauvegarde des places publiques de Kalabancoro étaient face à la presse. Objectif : mettre en garde les prédateurs fonciers qui contemplent les espaces publics de la commune.   Pour la circonstance, les représentants des chefs traditionnels et  notabilités   étaient présents pour apporter...