L’un des droits fondamentaux en République du Mali demeure l’éducation. L’école, dit-on, est la source de l’apprentissage et le berceau des valeurs patriotiques et sociales. Sikoulou, un des villages constitutifs de la commune rurale de N’Gabacoro Droit, dans le cercle de Kati, a connu une ambiance de grand jour. Ce jeudi matin, le maire et ses partenaires ont officiellement inauguré trois classes, totalement équipées et un bloc de trois latrines. Parents d’élèves, autorités scolaires, légitimités traditionnelles, forces de l’ordre et la presse, tous étaient témoins oculaires d’une concrétisation historique.

Lors de la campagne communale 2016, le maire actuel, Modibo Dembélé, candidat à l’époque, s’était engagé à s’investir dans ces secteurs vitaux des populations. Quelques jours seulement, après avoir songé à l’aspect sanitaire, en organisant des consultations ophtalmologiques ayant bénéficié à 521 personnes, gratuitement, les enfants de sa commune, le maire missionnaire a joint une nouvelle fois, l’acte à la parole.

 

Comme toute cérémonie sérieuse, c’est Tiécoura Traoré, chef de village de Sikoulou qui a pris la parole en premier. Il a tenu à remercier les initiateurs et les donateurs pour leur engagement soucieux envers les enfants. Il a beaucoup insisté sur la disponibilité et le courage du maire et de ses conseillers.

Ensuite s’en suivie l’intervention du Maire Modibo Dembélé suivi de ses conseillers. C’est un grand jour, dira-t-il dans son introduction pour le village et ses environnants. Il s’est dit ému quant à l’acte et ses circonstances : « comment ne pas dire quelques mots devant la spontanéité et l’élégance du geste de ceux-là qui n’ont pas attendu d’être démarchés et priés pour venir nous aider.»

Le coût de cette réalisation, selon le maire, s’évalue à plus de 24 millions dont 10% ont été assurés par la mairie et les 90% par APA-Mali. Le village et la mairie ont apporté un peu plus deux millions comme contribution. Il a souhaité que ses amis et partenaires allemands songent à faire la même chose pour d’autres villages de commune.

 

Pour le président de l’association APA Mali, Monsieur Hebert, la joie des villageois est partagée à juste titre. Pour lui, il y a bientôt 8 ans révolus que le partenariat existe entre son association et les autorités qui ont en charge le village de Sikoulou. Aider les enfants constitue un investissement certain lorsque le suivi et l’évaluation sont assurés. Répondant à la sollicitation du maire Modibo Dembélé, le président Hebert promet de voir auprès de ses bailleurs, d’autres pistes pour encore mieux réaliser des choses.

 

Source: figaromali

MaliwebSociété
L’un des droits fondamentaux en République du Mali demeure l’éducation. L’école, dit-on, est la source de l’apprentissage et le berceau des valeurs patriotiques et sociales. Sikoulou, un des villages constitutifs de la commune rurale de N’Gabacoro Droit, dans le cercle de Kati, a connu une ambiance de grand jour. Ce...