Une table ronde des opérateurs économiques domiciliés en commune V s’est tenue dans les locaux de la mairie principale de la circonscription. L’ouverture des travaux de la journée était présidée par le maire de la commune V, Amadou Ouattara, en présence de nombre d’opérateurs. Y étaient aussi le médecin chef du centre de santé de référence de la commune V, Pr Mamadou Traoré, des directeurs de centres d’animation pédagogique (CAP) et un beau parterre d’invités.

La rencontre offre un cadre de concertation et d’échanges entre opérateurs économiques domiciliés en commune V et élus de la collectivité. Il s’agit donc d’amener les opérateurs économiques à s’inscrire dans une logique de partenariat gagnant/gagnant avec les élus mais aussi à porter les projets d’intérêt collectif de la collectivité.
La nouvelle équipe municipale de la commune V entend accomplir un devoir de génération dans l’édification d’un Mali nouveau mais surtout meilleur avec des avancées réelles dans la décentralisation. A ce propos, elle entend créer et exploiter toutes les opportunités de développement de sa circonscription mais surtout inciter les différents acteurs à pousser dans la même direction. En d’autres termes, elle ambitionne de gérer autrement les affaires de la cité, en améliorant notamment la gouvernance par un exercice de partage des compétences et prérogatives. La table ronde avec les opérateurs économiques participe de la réalisation de cet objectif noble qui requiert l’accompagnement de tous.
Ainsi au terme de cette rencontre née d’une initiative qui s’inscrit en droite ligne des actions de développement local, un accent particulier sera mis sur le processus d’aménagement des voies d’accès au centre secondaire d’état civil et à l’école de Garantiguibougou.
Par ailleurs, il a été aussi question de l’équipement  des centres de santé communautaire (CSCOM), des associations de santé à Kalaban-coura, Badalabougou/SEMA 1 et Daoudabougou. Pour Soya Golfa, porte-parole des opérateurs économiques, cette table ronde est une bonne initiative, car le développement local est une affaire de tous.
Pour sa part, l’édile de la commune V a rappelé que la réunion avait comme centre d’intérêt l’état-civil, la santé et l’éducation mais qu’elle restait aussi une innovation par rapport au cadre règlementaire standard dont il n’est nullement le contraire, encore moins l’exception. A en croire le maire Ouattara, c’est aussi la consolidation des acquis mais également la perspective des ambitions de son conseil communal. « Cet espace est voulu, non pas comme celui de la simple concertation, mais plutôt comme celui de la responsabilité et du partenariat ».
Les initiateurs ont dit espérer de la table ronde qu’elle aboutisse à l’instauration d’une concertation périodique entre opérateurs économiques et autorités locales, et plus concrètement, à l’aménagement des cours et à l’équipement des trois CSCOM. La clôture de l’école fondamentale de Kalaban-coura extension sud, l’aménagement de la voie d’accès au centre secondaire d’état civil de Kalaban-coura, extension sud, font également partie des attentes.

Babba B. COULIBALY

L’Essor

MaliwebSociété
Une table ronde des opérateurs économiques domiciliés en commune V s’est tenue dans les locaux de la mairie principale de la circonscription. L’ouverture des travaux de la journée était présidée par le maire de la commune V, Amadou Ouattara, en présence de nombre d’opérateurs. Y étaient aussi le médecin...