L’agence de communication digitale, Voolinks, a lancé vendredi son projet digital féminin dénommé « woominnov » au cours d’un évènement au siège de l’entreprise à Torokorobougou. C’est en présence de son directeur associé, Gabriel Alassane Traoré, et de nombreux invités.

Les objectifs de ce laboratoire créé par les femmes de Voolinks sont d’aider et d’accompagner les femmes porteuses de projets technologiques, de former ces dernières en informatique et créer une communauté.
Dans un document remis à la presse, l’agence de communication indique que c’est après un triste constat du faible accompagnement des projets numériques féminins que « woominnov » a vu le jour.
Quatre projets digitaux innovants ont été présentés par leurs promotrices. « TexStylemali.com », le premier projet présenté par Ada Tapily, est une plateforme de découverte et d’achat en ligne de textile malien (bogolan, teinture…) « Sur sa plateforme, dit-elle, après le choix, le client peut recevoir sa marchandise livrée à domicile. Pour la jeune promotrice, la force de son projet réside dans le fait qu’elle met en avant le savoir-faire malien dans le domaine du textile. Pour réussir son pari, Ada Tapily affirme avoir déjà noué des accords de partenariat avec les acteurs du domaine (fabricants de bogolan, teinturiers…). Sur la rentabilité de son projet, la jeune femme répond que son business repose sur la commission engrangée sur chaque vente.
Le deuxième projet a été présenté par Marie Louis Kéita dite Maryloo. L’idée de Maryloo est qu’à partir d’un site web « bpbmaryloo.com» contenant le menu des restaurants maliens, le client puisse être servi à domicile seulement quelques minutes après sa commande. Pour accomplir tout cela, MaryIoo assure être en train d’élaborer son plan de partenariat qu’elle proposera aux restaurants de Bamako.
Le troisième projet féminin « Agansi» a été présenté par Massira Touré, artiste peintre. Son concept, en tant qu’artiste, c’est de créer une interface web d’exposition d’œuvres d’art « agansi.com ». Selon elle, tout est parti du constat selon lequel les artistes africains, en général, et maliens, en particulier, ont un sérieux problème de visibilité pour exposer au monde entier leur savoir-faire et d’en vivre pleinement. La jeune femme explique que Agansi.com comporte trois parties, une exposant différents artistes avec toutes les informations les concernant (biographie, œuvres…), où l’internaute peut acheter une œuvre qui lui aurait plu. La deuxième partie est une salle 3D qui simule une salle d’exposition réelle et la troisième est un blog sur lequel l’équipe d’Agansi donne des conseils et astuces sur le monde de l’art. Selon la jeune femme, elle travaille avec 11 artistes qui ont présenté 111 œuvres sur le site. Massira Touré n’a pas passé sous silence son besoin de soutien financier afin d’aller encore plus loin.
Et, enfin le quatrième projet auquel le public venu nombreux a eu droit s’appelle « Isslane » présenté par Fadima Wallet Mohamed, détentrice d’une licence en génie logiciel. Le projet de Fadima est une application mobile qui vise à orienter et conseiller les jeunes en milieu scolaire. Selon elle, l’application proposera aux jeunes un formulaire sur lequel ils mentionneront leurs notes, afin de mieux les orienter dans les écoles, conformément à leur profil.
Le directeur associé de Voolinks, Gabriel Alassane Traoré, a déclaré que les portes de l’agence sont grandement ouvertes à toute personne ayant un quelconque savoir pouvant aider son entreprise à atteindre ses objectifs.

Amadou B. MAÏGA

 

Source: Essor

MaliwebSociété
L’agence de communication digitale, Voolinks, a lancé vendredi son projet digital féminin dénommé « woominnov » au cours d’un évènement au siège de l’entreprise à Torokorobougou. C’est en présence de son directeur associé, Gabriel Alassane Traoré, et de nombreux invités. Les objectifs de ce laboratoire créé par les femmes de...