Les Familles fondatrices de Bamako et le Mouvement de protection de la presse contre les violences (MPV-Mali) informent l’opinion publique nationale et internationale que le Tribunal de Grande Instance de la commune III a, à l’issue de son audience du 17 juillet 2019, annulé la citation de Karim Keïta contre Adama Dramé, Directeur de Publication du Journal « Le Sphinx » et Mamadou Diadié Sacko, Directeur de « RFM ».

 

Cette nullité de la citation, motivée par l’application de l’article 61 de la Loi sur la presse et le délit de presse prouve que notre justice regorge encore de Magistrats sans complaisance et intègres.

Les Familles fondatrices de Bamako et le Mouvement de protection de la presse contre les violences (MPV-Mali) saluent ce verdict en parfaite conformité avec le droit malien.

Les Familles fondatrices de Bamako et le MPV-Mali remercient tous ceux ayant consacré leur temps et leur énergie pour la cause des journalistes dont la mission est d’informer l’opinion publique en toute responsabilité.

Les Familles fondatrices de Bamako et le MPV-Mali remercient les éminents avocats qui ont défendu le droit et la cause de la presse.

Les Familles fondatrices de Bamako et le MPV-Mali invitent les confrères à la vigilance ainsi que les autorités à continuer d’œuvrer pour la manifestation de la vérité sur la disparition de leur  fils, frère, ami et confrère Birama Touré.

Bamako, Mercredi 17 juillet 2019

Signatures:

Les familles fondatrices : MAMADOU TOURE

MPV-Mali : Boubacar Yalkoué

Source : Le Pays

MaliwebCommuniqué de presseSociété
Les Familles fondatrices de Bamako et le Mouvement de protection de la presse contre les violences (MPV-Mali) informent l’opinion publique nationale et internationale que le Tribunal de Grande Instance de la commune III a, à l’issue de son audience du 17 juillet 2019, annulé la citation de Karim Keïta...