Le Mouvement pour la Sauvegarde des Droits de l’Homme (M.S.D.H) suit depuis un certain temps à travers les réseaux sociaux des images d’une dame victime des coups et blessures volontaires visibles sur son corps. Selon nos investigations, cet acte aurait été l’œuvre d’un artiste malien.

 

Le Mouvement pour la Sauvegarde des droits de l’Homme (M.S.D.H) est dans la consternation totale de voir avec toutes les activités de sensibilisation menées au Mali pour réduire la violence basée sur le genre peinent à porter fruit auprès des personnes réellement concernées.

Le Mouvement pour la Sauvegarde des Droits de l’Homme (M.S.D.H) condamne avec la dernière énergie cet acte lâche d’atteinte à la vie de la femme et rappelle que toute la lumière sera faite enfin de situer toutes les responsabilités.

A cet effet le MSDH demande :

*A la juridiction compétente de s’autosaisir du dossier pour que justice soit rendue à la victime ;
*Aux organismes nationaux et internationaux de défense des droits de l’homme en particulier de la femme de s’investir au maximum pour la manifestation de la vérité et de la justice.

Le Mouvement pour la Sauvegarde des Droits de l’Homme (M.S.D.H) réaffirme sa ferme volonté de vaincre l’impunité et toutes formes de violences basées sur le genre.

Fait à Bamako le 20 Septembre 2020.

N’Djim Boubacar
Président du MSDH

MaliwebSociété
Le Mouvement pour la Sauvegarde des Droits de l’Homme (M.S.D.H) suit depuis un certain temps à travers les réseaux sociaux des images d’une dame victime des coups et blessures volontaires visibles sur son corps. Selon nos investigations, cet acte aurait été l’œuvre d’un artiste malien.   Le Mouvement pour la Sauvegarde...