Crée le 19 mai 2013, le parti fête son 9ème anniversaire dans le pire moment de son existence avec l’incarcération et la perte du président du parti Alliance pour la Solidarité au Mali Convergence des Forces Patriotiques (ASMA- CFP). Face à cette situation, les héritiers du parti sont déterminés aujourd’hui plus qu’hier à poursuivre l’idéal du président Soumeylou Boubèye Maiga.

C’est dans ce cadre qu’une rencontre de haut niveau a eu lieu ce samedi, 21 mai 2022 à l’hôtel Maeva qui a réuni les membres du bureau politique national, les secrétaires généraux des sections de l’intérieur et du district de Bamako. C’était en présence du secrétaire général du parti, M. Issa Diarra, le premier vice-président, M. Baba Cissé, le présent des jeunes, la présidente des femmes du parti ainsi que les représentants de l’ensemble des coordinations régionales.

Dans son intervention, le vice le premier vice président, a salué l’effort et les engagements des militants du parti. Aussi, une minute de silence et une de benediction ont été observes à la mémoire de Soumeylou Boubèye Maiga (SBM). “La perte de SBM laisse une grande crise au sein du parti, le grand homme s’en est allé, mais ces idéaux restent éternels. Unis dans ce parti, nous représenterons quelque chose. Ce parti nous le porterons ensemble’, a laissé entendre M. Baba Cissé.

Pour le secrétaire général du parti, Soumeylou Boubèye a été arrêté en août dernier en violation de toutes les procédures judiciaires. ‘’Cet homme a été humilié pendant 7 mois. Depuis son arrestation, le bureau a mis en place une cellule de crise. Cette cellule a écrit des lettres à tout le monde, afin d’alerter les autorités, mais hélas ! On n’a pas été écouté’’, regrette M. Diarra.

Au cours de la rencontre, la parole a été donnée, à tour de rôle, aux différentes coordinations du parti. Elle a pris fin par la lecture d’une declaration, suite au décès du président du parti. Selon cette déclaration, “les responsables du parti évoquent qu’après la détention et son admission à la clinique Pasteur, le médecin traitant, après un diagnostic sans complaisance et au constat de l’absence d’un plateau technique approprié au Mali, a conclu en la nécessité de son évacuation vers une structure appropriée en considération de la célérité de la dégradation de sa santé et de l’engagement de son pronostic vital. Cette conclusion a également été celle du collège de médecins spécialistes mis en place par les autorités à l’effet d’une contre – expertise”.

Il ressort également de la déclaration que ‘’la mort du camarade Soumeylou Boubèye Maïga était devenue inéluctable, survenue d’ailleurs pendant qu’il était privé de visites de ses proches, compris les membres de sa famille, séquestré qu’il était’’.

Dans cette circonstance l’ASMA – CFP demande l’ouverture d’une enquête menée par une commission constituée de personnalités indépendantes en vue de faire toute la lumière sur les circonstances du décès du camarade Soumeylou Boubèye Maïga et de situer les éventuelles responsabilités.

‘’Par ailleurs, le décès du Président de notre parti rappelle malheureusement avec gravité que les droits et les libertés ne sont pas un acquis définitif et qu’ils doivent être préservés à travers un combat permanent’’, indique la déclaration.

Brehima DIALLO

Source: 22 Septembre

MaliwebSociété
Crée le 19 mai 2013, le parti fête son 9ème anniversaire dans le pire moment de son existence avec l’incarcération et la perte du président du parti Alliance pour la Solidarité au Mali Convergence des Forces Patriotiques (ASMA- CFP). Face à cette situation, les héritiers du parti sont déterminés aujourd’hui...