Le ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Omar Hass Diallo, a présidé ce jeudi 10 janvier 2019 la cérémonie d’ouverture des travaux de la 14ème session du  Conseil d’Administration de la Maison du Hadj. C’était au Centre islamique de Hamdallaye.

 

Etaient au menu de cette 14 è session du conseil d’administration  de la Maison du Hadj : l’exercice 2018 et le budget 2019.

“De par ses missions, la Maison du Hadj est au début et à la fin de la campagne du pèlerinage musulman, d’où la nécessité d’un suivi régulier de ses activités afin qu’elle puisse répondre aux exigences de cette opération qui est assez complexe”, a expliqué le ministre Diallo.

”  C’est une opération assez complexe de par le nombre croissant des pèlerins parce qu’il y a deux ans, notre pays a obtenu un quota de 13 323, soit une augmentation de 47 %”, s’est-il réjoui, avant d’évoquer les performances que la Maison du Hadj doit consentir pour que “les pèlerins puissent bénéficier d’un service de qualité dans le cadre de l’accomplissement des formalités administratives du voyage”.

” Des efforts ont été déployés dans le domaine de la formation, pour la sensibilisation et l’éducation religieuse”, a félicité le ministre Diallo qui a exhorté à renforcer ces efforts pour permettre à nos pèlerins de mieux appréhender tous les contours du pèlerinage dont les conditions d’organisation évoluent d’année en année”.

Cette évolution est due à l’informatisation poussée de l’organisation du Hadj qui exige que ” la Maison du Hadj soit dotée de ressources humaines de qualité et  de matériels adéquats, sans oublier les ressources financières lui permettant d’être à hauteur de mission”, a-t-il justifié.

” Aussi, le projet de budget 2019, soumis à votre examen, se chiffre-t-il en recettes et en dépenses à la somme de 444. 166. 509 FCFA contre une dotation de 414. 359. 014 FCFA en 2018, soit une augmentation de 7,19%”, a noté le ministre des Affaires religieuses et du Culte.

Le ministre DIALLO a rappelé, à ce sujet, les documents que les Administrateurs doivent examiner, à savoir : les rapports sur l’état d’exécution des activités et du budget au titre de l’année  2018 ; le projet des activités ; et le projet de budget 2019.

” Je suis convaincu qu’au terme de vos échanges, que je présume fructueux, des propositions concrètes et pertinentes seront formulées pour  permettre à cette structure d’améliorer ses prestations “, s’est-il montré optimiste, avant de remercier l’ensemble des organisateurs du Hadj  pour l’organisation réussie de la précédente campagne 2018.

Source : CCOM/MARC

Source: L’Indicateur du Renouveau

MaliwebReligionSociété
Le ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Omar Hass Diallo, a présidé ce jeudi 10 janvier 2019 la cérémonie d’ouverture des travaux de la 14ème session du  Conseil d’Administration de la Maison du Hadj. C’était au Centre islamique de Hamdallaye.   Etaient au menu de cette 14 è...