Le maire du District, Adama Sangaré a présidé mardi dernier, l’ouverture du deuxième conseil ordinaire du District de Bamako qui revêt un caractère particulier en raison du faible niveau de mobilisation des ressources internes de la mairie.

A en croire le maire du District, cette situation est consécutive à la pandémie du Coronavirus, qui a obligé le gouvernement à prendre des mesures barrières, afin d’endiguer la propagation de l’épidémie, tel le couvre-feu. En effet, le couvre-feu a eu des effets néfastes sur les activités de plusieurs secteurs économiques, notamment, le transport et le commerce.« En outre les difficultés récurrentes de recouvrement des taxes et redevances de la mairie du District ont aggravé notre situation financière« , a expliqué le maire.

Toutefois, dans le souci d’améliorer les recettes, la mairie du District de Bamako a signé un accord de partenariat avec la nouvelle technologie africaine (NTA TECH), afin de moderniser le système de collecte des taxes pour passer du fonctionnement manuel, à un autre plus innovant, unifié, digitalisé et sécurisé.

« Nous nous devons d’envisager des mesures idoines susceptibles de relever les défis de l’heure« , a lancé le maire Sangaré. Au cours de cette rencontre, il a été question de l’hivernage. Pour les acteurs, le début de l’hivernage a déjà été marqué par quelques fortes pluies mettant à rude épreuve le réseau de drainage des eaux. Ainsi le problème de curage des caniveaux se pose avec acuité. Cependant, le conseil du District estime que la mise en œuvre diligente du programme 2020, va permettre à la ville de Bamako, d’éviter le scénario catastrophe 2019.

Dans le cadre de l’assainissement, le maire témoigne que la DSUVA et Ozone Mali, malgré leurs moyens limités, font de gros efforts pour la propreté de la ville de Bamako. Les difficultés relatives à la gestion des dépôts de transit et à la réalisation de la décharge finale de Noumougou constituent encore des préoccupations réelles.

Avec le nombre galopant de la population (plus de 3 millions), la ville de Bamako a plus que jamais besoin d’un système d’assainissement novateur pour un cadre de vie meilleur. Le maire a saisi cette occasion pour rappeler aux participants que les travaux d’entretien intenses des artères publiques initiés sous l’égide du ministère de l’Assainissement avec des collectivités du District se poursuivront.

Ibrahima Ndiaye

Source: mali tribune
MaliwebSociété
Le maire du District, Adama Sangaré a présidé mardi dernier, l’ouverture du deuxième conseil ordinaire du District de Bamako qui revêt un caractère particulier en raison du faible niveau de mobilisation des ressources internes de la mairie. A en croire le maire du District, cette situation est consécutive à la...