Le renouvellement des instances de jeunesse se déroule-t-il dans les règles ? Le porte-parole de l’union des jeunes hammalistes dénonce “des magouilles” orchestrées par de hauts responsables du Conseil national de la jeunesse.

“Le président du CNJ au mépris des statuts et règlements et de toutes les règles qui régissent la mise en place et le renouvellement des bureaux aux différents niveau, se livre à des comportements qui defrayent la chronique”, dénonce le président du Conseil local de la jeunesse de Nioro, Cheick Coulibaly. Il est reproché au president du CNJ, entre autres, la délocalisation des assemblées constituants des bureaux. L’installation en beaucoup d’endroits de la région de bureaux parallèles fictifs soutenant des candidats acquis à sa cause.

Lors de la conférence de presse qu’il a animée à Kayes, après la mise en place du Bureau Régional des Jeunes de la dite localité, le dimanche dernier, Cheick Coulibaly, a déclaré : “Nous demandons au Président du Conseil National de la Jeunesse du Mali, Monsieur Souleymane Satigui SIDIBE, de se ressaisir et de revenir à la raison afin d’éviter la division de la jeunesse kayésienne.

En effet, aujourd’hui, nous sommes face à une situation qui nous interpelle tous sans exception aucune.

La région de Kayes vit en harmonie depuis des siècles avec ses 7 Cercles qui sont : Bafoulabé, Diema, Kita, Kénieba, Nioro, Yélimané et le Cercle de Kayes. 

Depuis un certain temps, nous constatons des faits qui ne font pas partis de nos coutumes. Le respect et la considération des uns envers les autres ont toujours existé entre nous, jeunes kayésiens. Nous sommes conscients du rôle qui est le nôtre pour toutes actions de développement de notre chère Région. Et le devoir de respect des textes réglementaires et législatifs de la République nous incombe à tous. Je dis bien, à tous !

Au moment où je vous parle, nous avons de sérieux problèmes avec le Comité Exécutif du Bureau National de la Jeunesse qui veut nous imposer sa suprématie à travers une division au sein de nos instances. Chose que nous n’allons jamais accepter”.

Le porte-parole de l’union des jeunes hamallistes conclu en ces termes : “Aujourd’hui, nous sommes au regret de voir que les cercles de Bafoulabé et de Kita ont chacun, en leur sein, deux (02) bureaux de Conseils Locaux. Et au moment où je vous parle, nous avons un bureau régional légitime qui vient d’être mis en place, ce dimanche, à Kayes et un autre bureau en gestation qui serait mis en place à Kénieba avec la complicité du bureau nationalNous interpellons le Ministre de la Jeunesse pour son implication dans le déroulement des activités avant le congrès national, sinon, nous assisterons à des dérives, c’est-à-dire, nous risquerons d’avoir deux bureaux exécutifs nationaux”.

Mohamed Sylla

Source: L’Aube

MaliwebSociété
Le renouvellement des instances de jeunesse se déroule-t-il dans les règles ? Le porte-parole de l’union des jeunes hammalistes dénonce “des magouilles” orchestrées par de hauts responsables du Conseil national de la jeunesse. “Le président du CNJ au mépris des statuts et règlements et de toutes les règles qui régissent...