Les manifestations sociopolitiques réclamant la démission du président de la République, la dissolution de l’Assemblée nationale et de la Cour constitutionnelle, ont fait réagir l’Association nationale des chasseurs du Mali (Anacma) qui a organisé, la semaine dernière à son siège à Lafiabougou, une conférence de presse.

L’objectif de cette conférence était d’exprimer son soutien aux institutions de la République et dire non à la démission du président de la République. Elle était animée par le secrétaire général, Karamoko Diawoye Traoré qui avait à ses côtés Bakary Diarra et Issa Keïta, respectivement secrétaire général et trésorier de l’Association.

Depuis l’éclatement de cette crise sociopolitique dans notre pays, c’est la première fois depuis sa création (1991) que cette association se prononce officiellement et exprime sa position par rapport au contexte sociopolitique, a précisé Karamoko Diawoye Traoré, ajoutant que son association est apolitique. «C’est avec une très grande inquiétude que nous observons l’évolution de la situation sociopolitique dans notre pays. Une situation marquée par une série de manifestations populaires appelant à la démission du président de la République, la dissolution de l’Assemble nationale et de la Cour constitutionnelle. Ces revendications de part leur nature, remettent en cause la démocratie au nom de laquelle cette bonne partie de la population s’exprime depuis le 5 juin dernier», a déclaré Karamoko Diawoye Traoré.

Le Mali ne peut s’offrir le luxe d’une énième crise politico-institutionnelle. Cela va encore fragiliser notre pays, déjà affaibli par les divergences politiques et l’insécurité grandissante. Il a expliqué que toutes les revendications doivent se régler par le dialogue et non dans la rue. Selon lui, la rue et la violence n’ont jamais résolu une divergence.

Les conférenciers ont lancé un appel à la retenue et demandé à tous les Maliens de se donner les mains pour bâtir une nation forte. Seul le dialogue peut régler cette divergence.

Notre pays est une nation de paix de culture. Malgré nos divergences, les Maliens arrivent toujours à se retrouver. Le secrétaire administratif, Issa Keïta a expliqué le rôle de l’Anacma dans la restauration du dialogue national, la paix et la sécurité.
«Notre association est en train de travailler à l’intérieur du pays pour la restauration de la paix. Nous avons mené plusieurs séries de sensibilisation dans les capitales régionales et invitons les Maliens au calme et à la retenue. Notre inquiétude est que le pays ne soit plongé dans un chaos. C’est pourquoi, nous soutenons les institutions pour sauver la République. Seul le strict respect des principes démocratiques consolide notre jeune démocratie», a-t-il soutenu.

L’ Anacma est une association apolitique qui œuvre pour le développement socioéconomique, culturel et sécuritaire. De sa création à nos jours, elle a participé à plusieurs activités de sécurisation et de sensibilisation.

Amadou SOW

Source : L’ESSOR

MaliwebSociété
Les manifestations sociopolitiques réclamant la démission du président de la République, la dissolution de l’Assemblée nationale et de la Cour constitutionnelle, ont fait réagir l’Association nationale des chasseurs du Mali (Anacma) qui a organisé, la semaine dernière à son siège à Lafiabougou, une conférence de presse. L’objectif de cette conférence...