« Cet événement continental se conjugue cette année avec la mise en œuvre du mandat du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, en sa qualité de champion de l’union africaine pour les arts, la culture et le patrimoine ». C’est en ces mots que la ministre de la Culture, Mme N’Diaye Ramamatoulaye Diallo, s’est prononcée sur les rencontres de Bamako, lors d’un cocktail offert par le fonds Africain de la culture, au Musée nationale, le dimanche dernier.

Selon elle, les rencontres de Bamako sont aujourd’hui la principale manifestation artistique dans le domaine de la photographie sur le continent africain.
« Cette rencontre offre la possibilité aux artistes de traiter avec leur inspiration, leurs aspirations un sujet d’actualité. D’en tirer beauté, expression, réflexion et lecture personnelles, susceptibles de nourrir la conscience collective et de fertiliser nos rêves », a-t-elle déclaré, tout en rappelant que la biennale africaine de la photographie est née en 1994.
Le choix du thème de cette 12ème édition des rencontres de Bamako, poursuit-elle, se justifie par la volonté d’inviter les artistes à imaginer la pratique artistique d’un nouveau dans le but de révéler des univers de pensées et de circonstances.
« Photographier, c’est écrire avec la lumière, et là où il y a la lumière, l’obscurantisme disparait. Là où il y a la lumière, le vrai triomphe de l’ivraie, là où il y a la lumière, la peur disparait, là où il y a la lumière les ponts remplacent les murs. L’amour domine la haine, et les rencontres deviennent alors possibles », a précisé Mme le ministre de la Culture.
Selon elle, cette rencontre offre l’opportunité historique de faire de l’art en général, et l’art photographique singulièrement, un puissant antidote à l’embrigadement et aux dérives idéologiques, doublé d’un formidable véhicule de promotion de la diversité culturelle.
Elle a enfin félicité les 85 artistes photographes et journalistes/photos venus du Mali, d’Afrique et du monde pour exposer leurs œuvres.
« Ils vont, célébrer l’inspiration de l’homme et ses aspirations, à travers la dimension esthétique de l’image. Merci et félicitations à eux, à mon propre nom et celui des plus autorités du Mali », a-t-elle dit.
Signalons que le Président de la République, M. Ibrahim Boubacar KEITA, Coordinateur de l’Union Africaine pour les Arts, la Culture et le Patrimoine a ouvert la Biennale de la Photographie, le samedi 30 novembre 2019 au Musée National. La Biennale de la Photographie, qui est à sa 12 Edition, et qui s’inscrit dans les Rencontres de Bamako, est une manifestation emblématique dans le paysage des rendez-vous de l’art contemporain.

PAR CHRISTELLE KONE

 

Source: info-matin

MaliwebCulture
« Cet événement continental se conjugue cette année avec la mise en œuvre du mandat du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, en sa qualité de champion de l’union africaine pour les arts, la culture et le patrimoine ». C’est en ces mots que la ministre de la...