Le Musée national de Bamako a abrité, le samedi 20 février 2021, la cérémonie de lancement de l’ouvrage « Chanter le baja ni : Abirè le voyant dogon ». « Baja ni » est un chant composé par Abirè qui, malgré qu’il soit né aveugle, mais était un voyant et prédicateur. Ledit chant évoque un pan important de l’histoire de la culture dogon. Ce livre de près de 300 pages, a été écrit par trois auteurs : deux Maliens et un Hollandais.

Coécrit par le Hollandais Walter van Beek, et deux Maliens originaires du pays dogon, notamment Oumarou Sambo Ongoiba et Atime Dogolu Saye en collaboration avec DigiDogon, ce livre est un fruit de plus de 30 ans de recherche pour mettre en valeur ce pan important de l’histoire et du patrimoine culturel dogon à travers la collecte et l’analyse de corpus oraux traditionnels.

Ce chant funèbre chanté en pleine nuit avec peu de spectateur était composé par Abirè Goro, un voyant et prédicateur dogon, né aveugle. Le sage homme qu’on surnomme « le voyant aveugle », est considéré comme l’une des figures incontournables de la culture dogon.

Par ailleurs, cet ouvrage sous-titré en trois parties évoque des thèmes relatifs à la prédication du voyant et prédicateur « Abirè » qui va de la vie à la mort, des conflits de génération à la lutte de pouvoir entre les communautés en présence dans le Pays dogon, entre autres.

Dans son discours, le représentant du ministre de l’Education nationale a, tout d’abord félicité, au nom de Pr. Doulaye Konaté, les auteurs de cet ouvrage pour le travail abattu. Aussi, a-t-il salué l’initiative d’écrire un livre sur une des figures de la culture dogon, un voyant et un prédicateur hors pair « Abirè ».

En outre, le représentant du ministre de l’Education a ensuite rappelé que le lycée public de Koro porte le nom de cette figure de la culture dogon dont les prédications « se seraient réalisées et continuent toujours de se réaliser ».

Plusieurs personnes, ont par ailleurs, salué cette initiative qui va permettre à d’autres personnes du Mali et du monde de connaitre Abirè, l’homme qu’on surnomme « le voyant aveugle ».

A noter qu’en reconnaissance à l’équipe des chercheurs et aux autres communautés (Peul, Songhoy et Bozo), Ginna Dogon a remis à chacune un exemplaire de livre.

Il faut aussi préciser DigiDogon a remis deux exemplaires de cet ouvrage à chacune des DR Lettres, Sciences du Langage, Socio-anthropologie et Histoire.

Boureima Guindo & Ibrahim Djitteye

  Source: Journal Le Pays- Mali
MaliwebCulture
Le Musée national de Bamako a abrité, le samedi 20 février 2021, la cérémonie de lancement de l’ouvrage « Chanter le baja ni : Abirè le voyant dogon ». « Baja ni » est un chant composé par Abirè qui, malgré qu’il soit né aveugle, mais était un voyant et prédicateur. Ledit chant évoque...