Sa marque de vêtements «Nefertouty» présente des créations avec du bogolan, de l’indigo, du pagne tissé, du cuir

 

L’univers de la mode dans notre pays est en pleine expansion ces dernières années. Ce domaine dominé par les hommes dans un passé récent ouvre ses portes aux femmes. Elles sont nombreuses à s’affirmer dans le stylisme à travers leurs « marques ». Comme Fatoumata Keïta, beaucoup de nouvelles créatrices travaillent à la promotion du bogolan. Affectueusement appelée Touty, Fatoumata a créé «Nefertouty». Sa propre marque de vêtements. Elle possède également une agence d’évènementiel. Son ambition ? La valorisation de la culture malienne et du bogolan, à travers des coupes magnifiques.

Détentrice d’un master en communication et en marketing et d’un BTS en commerce international, rien ne prédestinait Touty à embrasser l’univers de la mode. Elle s’est tournée dans le stylisme après avoir travaillé dans l’évènementiel pendant plusieurs années. « J’ai fini par créer «Touty Perfect », ma propre agence d’évènementiel.

Cette unité est spécialisée dans la décoration, les services d’hôtesses, les services traiteurs pour les séminaires, les conférences et les mariages, détaille-t-elle. Pour toutes les prestations d’hôtesses, je dessinais moi-même les tenues que je faisais confectionner, en plus des accessoires qui accompagnaient les tenues. C’est de là qu’est née ma passion pour la conception des tenues et accessoires. »

Lancée en 2018, la marque de vêtements et d’accessoires «Nefertouty», fait la promotion de notre identité culturelle à travers le bogolan, l’indigo, le pagne tissé, le cuir et bien d’autres. Le talent de cette styliste séduit une clientèle malienne et au-delà de nos frontières.

Elle entend montrer au monde entier que les matériaux maliens ont de la valeur et peuvent être utilisés pour sublimer notre quotidien (vêtements, décoration, accessoires de mode tradi-modernes). «Nefertouty» qui a comme slogan «La marque des stars» habille de nos jours presque toutes les catégories sociales (personnalités publiques, citoyens lambda).

Notre créatrice de mode a pu accéder au marché international grâce aux ventes sur les réseaux sociaux. à cet effet, elle a mis en place un système d’acheminement des commandes à l’extérieur du Mali. Elle a du succès à l’étranger. «Nous avons aussi habillé les candidates de plusieurs élections miss, notamment, la France, la Côte d’Ivoire et bientôt le Sénégal et le Congo», révèle-t-elle.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous faites face ? Qu’est-ce qui doit être fait pour surmonter ces contraintes ? Touty évoque en réponse la problématique du financement ou d’aide aux petites entreprises. «Les aides aux petites entreprises comme les nôtres sont presque inexistantes », déplore celle qui pense que l’état devrait contribuer à la subvention de l’industrie du coton afin de faciliter l’approvisionnement en matière première à des coûts abordables.

Notre entrepreneure annonce prochainement l’ouverture d’un showroom «Nefertouty» et la création d’un centre de formation pour jeunes filles dans les métiers de fabrication de bogolan et indigo. Aux femmes qui veulent évoluer dans le domaine, Touty conseille de ne surtout pas hésiter car le secteur de la mode est porteur. Il faut surtout se former et oser, conseille-t-elle, ajoutant que tout le monde ne peut pas être fonctionnaire. «Il y a de la place pour tout le monde mais il faut s’y lancer surtout par passion et non par nécessité», suggère-t-elle.

Pour la promotion et la valorisation de nos tissus traditionnels, notre jeune créatrice invite nos compatriotes à « consommer malien ». Elle estime que le « Made in Mali » ne peut tracer son sillon sans la mobilisation autour de nos produits culturels et artisanaux.

«Nous devons valoriser notre culture, notre artisanat, notre coton afin de faire connaître au monde toutes nos richesses et notre savoir-faire. Nous devons consommer malien. J’espère voir dans un avenir proche, un Mali où tout le monde s’habille en cotonnade malienne», souhaite Touty. Au reste du monde, notre stylite invite à la découverte du Mali à travers ses richesses comme le bogolan, l’indigo et le pagne tissé.

M. A. T.

Source : L’ESSOR

MaliwebCulture
Sa marque de vêtements «Nefertouty» présente des créations avec du bogolan, de l’indigo, du pagne tissé, du cuir   L’univers de la mode dans notre pays est en pleine expansion ces dernières années. Ce domaine dominé par les hommes dans un passé récent ouvre ses portes aux femmes. Elles sont nombreuses...