La 2e édition du Festival des Arts de la Rue d’Assinie, (Fara) a donné son top départ le lundi 4 novembre dernier à Assinie. Cette première semaine du festival a été consacrée, selon la tradition ivoirienne, à la visite des autorités locales d’Assinie et d’Assoiundé afin de leur demander leurs bénédictions et leur accompagnement pour la bonne réussite de cette 2e édition du Fara dont la cérémonie d’ouverture officielle est prévue demain samedi.

La toute nouvelle commune d’Assinie vibre, depuis le lundi 4 novembre dernier, au rythme du Festival des arts de la Rue d’Assinie (Fara) qui regroupe dans cette cité balnéaire une vingtaine d’artistes venus de neuf (9) pays d’Europe et d’Afrique. Avant d’entrer dans le vif du sujet du Festival demain samedi, à travers la cérémonie officielle d’ouverture, une série de visites des festivaliers a été effectué auprès des autorités locales d’Assinie Mafia et d’Assouindé. Mais auparavant, le lundi 4 novembre dernier, une grande rencontre a réuni dans la convivialité l’ensemble des artistes et des organisateurs afin d’effectuer les présentations, les prises de contact et de dévoiler le programme du festival. Les organisateurs se sont réjouis de la présence des invités, tout en les remerciant de la confiance qu’ils accordent au Fara qui n’est qu’à sa 2e édition.

La série des visites aux autorités a démarré le mardi 5 octobre chez la reine d’Assouindé. En effet, une forte délégation composée de l’ensemble des artistes, conduite par Issa Koné “Sap-hero”, l’initiateur du festival, a rendu une visite à la Reine Nana, (cheffe du village d’Assouindé) suivant les coutumes du village. Objectif : présenter les festivaliers et demander l’autorisation, les bénédictions et l’accompagnement des autorités coutumières du village pour le bon déroulement du festival.  Accompagnée de ses notables, la Reine “Nana” s’est réjouie de la visite des artistes du Fara et leur a dit “Akwaba”, le traditionnel bienvenu. Elle a déclaré être très honorée de recevoir les représentants de tous ces pays dans son village dans le cadre du festival. Elle a félicité et encouragé les initiateurs. Elle estime que la grandeur d’une nation vient de l’acceptation des étrangers. Elle a également donné son accord d’être présente à la cérémonie d’ouverture.

La dernière étape de cette série de visites était chez le roi d’Assinie-Mafia, Awoulae Fian Mossou V. A l’entrée de la cour royale, les festivaliers ont eu droit à une grande cérémonie d’accueil selon la tradition de localité, à travers une danse ancestrale dénommée “Edougbo”. Un public nombreux a pris part à cette cérémonie qui était présidée par le premier assistant du Roi (empêché). Au nom du roi, les notables d’Assinie Mafia ont salué l’initiative du Fara qui est une belle vitrine, non seulement pour la commune d’Assinie, mais aussi pour la Côte d’Ivoire toute entière. Cette visite a été sanctionnée par un cocktail offert aux hôtes par la cour royale. Une enveloppe symbolique a été remise aux festivaliers pour leur souhaiter “Akwaba” (bienvenue).

A rappeler que la cérémonie d’ouverture officielle de cette 2e édition du Fara se tiendra le samedi sous la haute présidence du ministre ivoirien de la Culture, à l’école EPP d’Assinie.

Youssouf KONE, envoyé spécial à Assinie

 

Source: Aujourd’hui Mali

MaliwebCulture
La 2e édition du Festival des Arts de la Rue d’Assinie, (Fara) a donné son top départ le lundi 4 novembre dernier à Assinie. Cette première semaine du festival a été consacrée, selon la tradition ivoirienne, à la visite des autorités locales d’Assinie et d’Assoiundé afin de leur demander...