La cohésion sociale et la résilience des communautés souffrant d’années de conflit armé dans le centre du Mali vont être renforcées grâce à un projet de réhabilitation du bien du patrimoine mondial « Falaise de Bandiagara » (Pays des Dogons) , qui abrite 289 villages répartis sur 400.000 hectares dans la région de Mopti, a annoncé mardi l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

« La culture n’est pas seulement trop souvent victime de conflits armés prolongés, elle est aussi une source essentielle de résilience et un fondement important pour la construction de la paix », a déclaré la directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay. « A travers ce nouveau projet, en collaboration avec les autorités maliennes, nous visons à placer la culture au cœur des efforts pour soutenir les communautés qui font de cette région leur foyer », a-t-elle ajouté.

Ce nouveau projet majeur à Bandiagara, rendu possible grâce à un financement d’un million de dollars de l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones de conflit (ALIPH), est prévu pour une durée de trois ans. Il compte réhabiliter le patrimoine architectural endommagé, y compris les logements, les greniers et les sites consacrés à la culture traditionnelle, et rétablir la production d’objets culturels et la sauvegarde des objets de cérémonies dans une collection commémorative.

Source: Agence de presse Xinhua
MaliwebCulture
La cohésion sociale et la résilience des communautés souffrant d’années de conflit armé dans le centre du Mali vont être renforcées grâce à un projet de réhabilitation du bien du patrimoine mondial « Falaise de Bandiagara » (Pays des Dogons) , qui abrite 289 villages répartis sur 400.000 hectares...