Le ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme organisera le 21 septembre prochain une grande soirée dénommée : «Nuit de la paix». Le thème retenu est : «La culture comme catalyseur de la paix, de la cohésion sociale, du vivre ensemble, de la réaffirmation de l’identité nationale source du bien-être social et ressource pour un développement harmonieux et durable et d’intégration économique et sociale du Mali ».

 

L’information a été donnée lors d’une conférence de presse animée, lundi dernier au Centre international de conférences de Bamako, par le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo. Le conférencier a expliqué que la Nuit de la paix sera un spectacle à la fois traditionnel et moderne, inspirée de notre savoir-faire légendaire, de nos mythes, de nos histoires et de nos traditions orales.

Pour le ministre en charge de la Culture, l’initiative vise à unir davantage les Maliens au chevet de la patrie afin de consolider la paix et la cohésion sociale. Il a ajouté que la future soirée s’inscrira en droite ligne de la dynamique de reconstruction d’un nouvel État et d’une nouvelle nation, largement exprimée par les plus hautes autorités et l’ensemble des forces vives de la nation.

Elle se veut aussi une réponse à la nécessité de réconciliation nationale, du renforcement de la cohésion sociale et du vivre ensemble parce qu’il nous faut faire appel à nos vertus séculaires et inaliénables.
Il est prévu au cours de la soirée, une succession de tableaux artistiques pour rappeler nos valeurs endogènes, nos mécanismes traditionnels de prévention et de règlement de conflit (sinankouya, maaya, djo).

Selon le ministre Guindo, la Nuit de la paix traduit la volonté des autorités de faire de la culture le ferment et le ciment de la paix, de la cohésion sociale du vivre ensemble, de l’unité nationale, de la réconciliation nationale et de la refondation de la nation. Le ministre a expliqué qu’il s’agit également de créer une dynamique inclusive permettant de promouvoir, valoriser et consolider les mécanismes endogènes pour une paix harmonieuse et durable dans notre pays.

Pour lui, le spectacle en vue sera un vestibule «une sorte d’école», une source de sagesse et de connaissances où puiser la force et les armes nécessaires pour la compréhension de notre histoire et de la libération de notre patrie. Il permettra d’en appeler encore à l’union sacrée et de galvaniser nos compatriotes à s’inspirer de nos héros et figures historiques comme Soundiata Keïta, Kankou Moussa et Tièba Traoré, entre autres.

La Nuit de la paix sera animée par des troupes artistes des régions et de Bamako pour rappeler la diversité et la richesse culturelles de notre pays dans différentes disciplines, notamment solo de chant, slam, art oratoire et musique d’orchestre, etc, le public aura l’occasion de revoir le Kanaga de Mopti, le Badema National et l’Ensemble instrumental du Mali.

Baya TRAORÉ

Source : L’ESSOR

MaliwebCulture
Le ministère de l'Artisanat, de la Culture, de l'Industrie hôtelière et du Tourisme organisera le 21 septembre prochain une grande soirée dénommée : «Nuit de la paix». Le thème retenu est : «La culture comme catalyseur de la paix, de la cohésion sociale, du vivre ensemble, de la réaffirmation...