«  Nous sommes à un kilomètre de Douentza. L’information est donnée par un membre de Dan Na Amassagou à la rédaction du journal le pays hier vers 18 heures 6 minutes ».

En effet, le groupe d’auto-défense composé de chasseurs est en patrouille dans les cercles de Bandiagara et Douentza depuis deux semaines. Leur mission, c’est de sécuriser le pays dogon exposé à toutes sortes de menaces.

Le mouvement a pris corps suite à un vide laissé par l’armée malienne dans cette zone du Mali.

Les membres du mouvement valent de milliers et se battent contre les ennemis avec les moyens de bord.

A un moment donné, l’amalgame s’était installé. Certains disaient que Da Na Amassagou est à la chasse des Peulh. « C’est faux », rétorque un de ses membres. « Nous combattons les ennemis du pays dogon et qui dit ennemi ne parlera pas d’ethnie. Parmi ceux-là que nous combattons, il y a plusieurs identités ».

La Rédaction

Le Pays

MaliwebCultureSociété
«  Nous sommes à un kilomètre de Douentza. L’information est donnée par un membre de Dan Na Amassagou à la rédaction du journal le pays hier vers 18 heures 6 minutes ». En effet, le groupe d’auto-défense composé de chasseurs est en patrouille dans les cercles de Bandiagara et Douentza depuis...