Après avoir fait le douloureux constat que les Maliens sont, de plus en plus, en train d’abandonner les pratiques ancestrales, mœurs, us et coutumes, la Fédération Nationale des Chasseurs du Mali (FNCM) s’est retirée, le samedi 14 décembre 2019, à Tienfala (région de Koulikoro) pour célébrer le Dankoun Sela International.

Cette retraite de la confrérie des chasseurs, une grande première, vise essentiellement à la sauvegarde et la perpétuation de ces pratiques. Notamment, dans le contexte de crise multidimensionnelle que vit notre pays, où les populations ont perdu tout repère. Les temps-forts de l’évènement !

La cérémonie était présidée par Salif Togola, adjoint et représentant du président de la Fédération Nationale des Chasseurs du Mali, Gossi Niakaté. Il avait à ses côtés, Bréhima Fotigui Coulibaly, Secrétaire général de la FNCM, le président des chasseurs de Tienfala, Bourama Traoré, celui de Koulikoro, le maire Sambou Sissoko de la commune rurale de Tienfala, plusieurs agents des Eaux et forêts de la réserve forestière de Tienfala. En plus d’une importante délégation de chasseurs venus de Bamako et des quatre coins du Mali ! Au programme : retraite au site de la FNCM pour le « Dankoun Soni », recueillement au cours d’une cérémonie rituelle ; manifestation mortuaire la nuit pour clore la cérémonie.

Arrivée à Tienfala, cette importante délégation, accompagnée de la troupe de Donso n’goni de Banankabougou dirigée par Anassi Bamba est allée au domicile du président des chasseurs de Tienfala pour lui rendre les amabilités. Ce geste est appelé « Kènè Fifa » (en Bamanan Kan). Ensuite, l’importante colonne composée de dizaines de voitures et de centaines de motos a pris la direction de la forêt de Tienfala, située à une dizaine de kilomètres, pour une retraite mythique dans une grotte touffue au pied d’une colline (site appartenant à la FNCM. Les non-initiés étaient invités de rester en marge. La grotte étant exiguë, les chasseurs initiés ont effectué par petits groupes le rituel. Le président de la cérémonie a demandé à l’assistance de le rejoindre sous son chapiteau. Ce fut l’occasion pour les principaux chefs de la confrérie des chasseurs d’intervenir.

L’honneur a été donné au président des chasseurs de Tienfala, l’hôte de la cérémonie, d’intervenir en premier. Il s’est dit heureux d’accueillir sur ses terres cette retraite mystique de la FNCM. Le président des chasseurs de Koulikoro a recommandé l’union de tous les chasseurs du Mali autour des idéaux de la fédération. A sa suite, Salif Togola, représentant du président de la FNCM, Gossi Niakaté, est intervenu.

Appel à la restauration de l’intégrité territoriale du Mali

Il a demandé à l’audience d’observer une minute de silence en hommage aux soldats maliens tombés sur les champs de bataille au nord et au centre du pays. Après, il demandé à ses confrères chasseurs de procéder au « Dankoun N’Soni », c’est-à-dire aux sacrifices rituels afin que les esprits fassent que la crise sécuritaire cesse et que le Mali redevienne ce qu’il était d’antan. « Que chacun fasse ce qu’il peut : dans la sorcellerie, la magie…pour que le Mali sorte de la crise sécuritaire et recouvre son intégrité territoriale », a ordonné Salif Togola. Qui ajouta qu’il est convaincu que de nombreux chasseurs de sa fédération possèdent des pouvoirs secrets. En l’occurrence le « Soudiourou », ce pouvoir occulte qui permet à un « Donso » (chasseur) de tirer sans viser une cible et l’atteindre, se protéger contre n’importe quelle attaque ou face à un ennemi. Il a ainsi décrété la fin de la crise sécuritaire. Car, convaincu que c’est à la portée de la confrérie des chasseurs qui détient de nombreux pouvoirs occultes. La cérémonie a continué jusqu’à la nuit.

Gaoussou Madani Traoré, envoyé spécial à Tienfala

Source: Le Challenger

MaliwebSociété
Après avoir fait le douloureux constat que les Maliens sont, de plus en plus, en train d’abandonner les pratiques ancestrales, mœurs, us et coutumes, la Fédération Nationale des Chasseurs du Mali (FNCM) s’est retirée, le samedi 14 décembre 2019, à Tienfala (région de Koulikoro) pour célébrer le Dankoun Sela...