Le porte-parole de l’Association ‘’Faso ni Dambé’’, Abdoul NIANG, a animé, le dimanche 14 juillet, une conférence de presse, au siège de la Radio Voix des jeunes. Cette conférence de presse a été l’occasion d’évoquer certains thèmes de l’actualité comme : la mise en œuvre de l’Accord politique de gouvernance, le dialogue national inclusif, les polémiques autour de la distribution des céréales à Mopti…

Parlant du dialogue national inclusif, dont les préparatifs sont en cours, le conférencier a fustigé les campagnes de dénigrement qui sont en cours. Il a rappelé que c’est l’opposition qui a demandé l’Accord politique de gouvernance et le dialogue national inclusif. Cela, dans le but de parvenir à un consensus autour de la révision constitutionnelle, du projet de découpage administratif et les élections législatives.

Le porte-parole de l’Association ‘’Faso ni Dambé’’ a déploré qu’au moment où ces projets sont en bonne voie, subitement une partie de l’opposition continue de tenir un autre langage. Il s’agit lui, de ceux-ci qui veulent un troisième tour électoral.

‘’Nous leur demandons de revenir au réalisme, de revenir à la sagesse pour qu’ensemble nous puissions œuvrer à sauver l’essentiel, c’est-à-dire le Mali. C’est bien de chercher à devenir président de la République, mais à quoi sert d’aller à Koulouba si le pays n’existe plus. Si des compatriotes sont en train d’être massacrés par des terroristes. L’heure est à l’union sacrée pour sauver la patrie’’, a déclaré Abdoul NIANG.

Se prononçant sur les polémiques autour de la distribution des céréales à Mopti, Abdoul NIANG a soutenu que cette manœuvre a pour objectif de gribouiller le geste des autorités et casser la confiance entre les populations locales et la population.

Selon Abdoul NIANG, au Mali 548 000 personnes sont en insécurité alimentaire, dont 256 335 personnes dans la région de Mopti. Pour venir en aide à ces populations, dit-il, le gouvernement a décidé de distribuer 25 000 tonnes de céréales, dont 6 000 tonnes pour la région de Mopti.

Selon ses explications, le président de l’association ‘’Sanga Siré’’ de Mopti, Hamadoun BAH, a essayé de ternir l’image des autorités dans cette belle action en faisant croire que c’est 8 000 tonnes de céréales qui sont destinées à la région de Mopti.

‘’Il a fait croire que le maire de Dialoubé a fait bloquer les vivres de sa commune au domicile d’un député’’, a noté Abdoul NIANG, avant d’apporter des rectificatifs que 8 000 tonnes ne correspondent pas à la dotation de la région de Mopti. Il a informé que contrairement aux propos de M. BAH, les vivres pour la commune de Dialoubé sont toujours dans les magasins à Sévaré.

A en croire Abdoul NIANG, le préfet a engagé un huissier pour faire le constat en vue de prouver que les stocks des communes de Dialoubé, de Fatoma, de Kounari et de Bassirou sont toujours dans les magasins à Sévaré. Il a informé que le préfet a déposé une plainte contre le nommé Hamadoun BAH pour diffamation.

PAR MODIBO KONE

Source: info-matin.

MaliwebSociété
Le porte-parole de l’Association ‘’Faso ni Dambé’’, Abdoul NIANG, a animé, le dimanche 14 juillet, une conférence de presse, au siège de la Radio Voix des jeunes. Cette conférence de presse a été l’occasion d’évoquer certains thèmes de l’actualité comme : la mise en œuvre de l’Accord politique de...