‘’Comme vous le savez, après les élections présidentielles de 2018, le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) a largement contribué à la décrispation du climat politique dans notre pays en négociant entre la majorité et l’opposition, en attestent les visites de remerciement dans nos locaux de Soumaïla CISSE (URD), Modibo SIDIBE (FARE) ou encore Oumar MARIKO (SADI)’’.

Cette musique sonne faux hein ! Une association née d’une dissidence qui s’improvise faiseur de paix ! Le jamais vu est devenu courant au Mali. Pourtant, le Conseil supérieur de la diaspora malienne n’arrive toujours pas à faire la paix avec le Haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME). Il ne peut pas balayer devant sa porte et veux assainir le village. Ce n’est pas Kabakomatique ça ? Remettez-vous ensemble d’abord, et revenez nous parler après. Comme cela, les gens prêteront un peu plus l’oreille à votre mantra. Et puis, entre nous, le CSDM a quelle envergure pour peser dans une situation de crise tellement explosive qu’elle a représenté un nerf de bœuf aux diplomatiques les chevronnés ? Franchement, cette association serait inspirée de réduire la voilure de ses prétentions débridées. Ce n’est pas parce qu’on a fait de brèves apparitions auprès des personnalités contestatrices des résultats de l’élection présidentielle qu’on doit légitimement faire montre d’une voracité d’Ogre et le listing de tout ce qui doit terminer sa course dans brioche du CSDM.
‘’La diaspora malienne regorge de talents, de compétences, d’hommes et de femmes intègres pour emmener le Mali vers la paix, la stabilité et faire enfin de notre patrie un pays émergent dans le concert des Nations’’. Pas la peine de faire leur promotion ; on le sait déjà ! Pas la peine de surfer non plus sur les frustrations d’un peuple confronté à une crise sanitaire, sécuritaire, économique et sociale, politique. Les occasions de faire du Mali un pays émergent n’ont pas manqué depuis 1960 où la République du Mali a été proclamée. Et certains Maliens de l’extérieur se sont prodigieusement illustrés dans divers domaines du développement du pays. Mais, attendre une crise de l’ampleur de celle que traverse le pays en ce moment, pour se vendre, s’apparente à faire le grimpion.

 

Source: info-matin

MaliwebDiaspora & Immigration
‘’Comme vous le savez, après les élections présidentielles de 2018, le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) a largement contribué à la décrispation du climat politique dans notre pays en négociant entre la majorité et l’opposition, en attestent les visites de remerciement dans nos locaux de Soumaïla CISSE...