Deux (2) personnes, détentrices de laissez-passer européens sont arrivées à Bamako par le vol Alger Azur Z ! 531 et Air France AF 386, le mercredi 28 décembre 2016, aux environs de 20 heures. Les services maliens de sécurité ont pris a leur encontre des mesures de reconduite aux frontières. Elles ont, par conséquent été remises dans les mêmes avions et ont quitte le territoire malien.

mountaga tall ministere enseignement superieur cnid faso

Le gouvernement de la république du Mali, de tout temps, a clairement indiqué à nos partenaires européens, son opposition a l’usage de laissez-passer européens pour expulser nos compatriotes ou des personnes présumées maliennes.
Cette utilisation de laissez-passer européens est contraire aux conventions internationales et ne permet au Mali ni d’apporter toute assistance nécessaire a nos compatriotes, ni d’empêcher l’expulsion vers le Mali de non maliens ni surtout de veiller que nos compatriotes ne soient maltraites, que tous leurs droits soient respectés et leur dignité préservées.

Le gouvernement de la république du Mali qui ne saurait en un cas accepter que des personnes, simplement présumées maliennes, puissent être expulsées vers le Mali sur la base d’un tel document , précise a nouveau que seul le passeport ou le laissez-passer malien donne droit a l’accès au territoire malien.
Le gouvernement de la république du Mali, invite par conséquent les compagnie aériennes a ne pas admettre a bord de leurs avions a destination du Mali les personnes détentrices du laissez-passer européen sous peine de reconduite au frontières par les mêmes vols.
Toutes ces dispositions déjà notifiées, seront rappelées à l’ensemble de nos partenaires par les voies appropriées

Bamako le 29 décembre 2016
P/le Gouvernement

MaliwebCommuniqué de presseDiaspora & Immigration
Deux (2) personnes, détentrices de laissez-passer européens sont arrivées à Bamako par le vol Alger Azur Z ! 531 et Air France AF 386, le mercredi 28 décembre 2016, aux environs de 20 heures. Les services maliens de sécurité ont pris a leur encontre des mesures de reconduite aux...