Le Projet ‘’Renforcement de la gestion et de la gouvernance des migrations, le retour et la réintégration durable au Mali’’ a tenu, hier mardi 19 mars, son deuxième comité de pilotage, au ministère des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine. La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre des Maliens de l’extérieur, Yaya SANGARA ; en présence de l’Ambassadeur de l’Union européenne au Mali, Alain HOLLEVILLE ; du coordinateur du projet, Modibo TOUNKARA et les membres du comité de pilotage.

Au cours de cette deuxième réunion du Comité de pilotage, les acteurs du projet ont fait le point des efforts accomplis, depuis le démarrage du programme, examiné les difficultés rencontrées et envisagé des perspectives.

L’Ambassadeur de l’Union européenne, Alain HOLLEVILLE, a affirmé que le Projet ‘’Renforcement de la gestion et de la gouvernance des migrations, le retour et la réintégration durable au Mali’’ s’inscrit dans le cadre de l’initiative conjointe de l’UE et de l’OIM pour la protection et la réintégration des migrants au Mali. Une initiative conjointe lancée en décembre 2016 et mise en œuvre dans 26 pays africains du Sahel et du Lac Tchad, de la Corne de l’Afrique et de l’Afrique du Nord.

Le diplomate européen a souligné que le projet ‘’gestion des migrations’’ représente une initiative ambitieuse qui doit permettre de soutenir le Mali dans le renforcement de ses capacités, dans la gestion des migrations et aussi protéger et sauver des vies.

M. HOLLEVILLE a déclaré que les objectifs de ce projet ne pourront être atteints qu’avec la participation et le soutien effectif du gouvernement du Mali, à commencer par le ministère des Maliens de l’extérieur.

Comme défis qui attendent, au cours de cette deuxième année de mise en œuvre du projet, l’Ambassadeur de l’UE a évoqué la poursuite des activités de réintégration des migrants de retour afin de leur donner des opportunités socio-économiques. Aussi, il a noté la poursuite de l’assistance et la protection pour les migrants en transit et le lancement des campagnes de sensibilisations dans les zones de départ.

Pour sa part, le ministre des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, Yaya SANGARE, a fait savoir que des résultats tangibles ont été atteints dans le cadre de ce projet, par contre des préoccupations demeurent entières. Il a mentionné la construction des Centres d’accueil et de transit des migrants de Kayes et de Gao.

Par ailleurs, le ministre SANGARE dira que le gouvernement poursuit l’opérationnalisation des Antennes d’accueil, d’orientation et d’assistance des Maliens de l’extérieur. Selon lui, la mise à disposition d’informations réelles sur les parcours périlleux de la migration irrégulière et les alternatives en termes d’opportunités d’insertion des jeunes est indispensable pour dissuader les candidats potentiels.

« Depuis 2013, le gouvernement a mis en place un fonds national pour l’assistance aux Maliens de l’extérieur en situation de détresse. Ce qui lui a permis de participer au rapatriement de plus de 20 000 Maliens. Il convient de noter que l’année 2018 constitue celle de record en matière d’assistance avec plus de 8 000 Maliens rapatriés », a informé le ministre Yaya SANGARE.

Il a aussi noté que le fonds de réinsertion et d’insertion des Migrants mis en place a permis d’appuyer la réinsertion socio-économique de plus de 4 000 personnes, ces trois dernières années.

Enfin, le ministre des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine a réitéré la détermination de son département et de ses partenaires pour le démantèlement des réseaux de passeurs des migrants. Selon lui, les opérations conduites contre les passeurs ont permis d’arrêter une dizaine d’entre eux en 2018.

PAR MODIBO KONE

Source: info-matin.

MaliwebDiaspora & ImmigrationKAYES
Le Projet ‘’Renforcement de la gestion et de la gouvernance des migrations, le retour et la réintégration durable au Mali’’ a tenu, hier mardi 19 mars, son deuxième comité de pilotage, au ministère des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine. La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre...