Tenues du 20 au 22 décembre à Ségou, les activités commémoratives de l’édition 2021 de la Journée internationale des migrants (JIM), sur le thème national «Rôle de la diaspora dans la refondation de l’État» ont pris fin mercredi dernier sur une note d’espoir.

 

Ainsi, à l’issue de trois jours d’intenses travaux à travers six panels, les experts ont formulé une kyrielle de recommandations pour une meilleure protection des migrants. Il s’agit, entre autres, d’exhorter la diaspora malienne à s’impliquer activement dans les Assises nationales de la refondation (ANR) pour la prise en compte de leurs préoccupations dans les résolutions qui seront exécutoires ; de mettre en place un dispositif d’accompagnement des migrants investisseurs en vue de promouvoir l’investissement productif de la diaspora.

En outre, conscientiser les communautés locales vis-à-vis des dangers de la migration irrégulière à travers des actions de communication de proximité; diligenter la résolution du problème de la carte Numéro d’identification nationale (Nina) sont d’autres points retenus au terme de la rencontre. Sans oublier la création d’un organe unique rassemblant l’ensemble des Maliens établis à l’extérieur et l’accentuation de la lutte contre le réseau des passeurs.

Les recommandations des cinq autres panels portent notamment sur l’amélioration du climat des affaires dans les pays et l’appareil juridique pour favoriser les investissements de la diaspora visant le développement en cette période de Covid-19; la vulgarisation de la Politique nationale de migration (Ponam) et le document du Pacte mondial pour une meilleure appropriation. À ces différentes résolutions, s’ajoutent l’adoption de la Carte d’identité biométrique de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), ladiffusion large du décret portant sur le statut des Maliens établis à l’extérieur et du migrant de retour et rendre souple son application.

La cérémonie de clôture a été présidée par le chef de cabinet du ministre des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine, Mohamed Ag Albachar.

La cérémonie officielle de lancement était placée sous la haute présidence du Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, le lundi 20 décembre. Elle a été suivie d’un panel de haut niveau co-animé par le ministre en charge des Maliens établis à l’extérieur, Alhamdou Ag Ilyène, son collègue de la Refondation de l’État, Ibrahim Ikassa Maïga, ainsi que les ex-ministres, Dr Abdrahame Sylla et Harouna Niang. Cette célébration de la JIM coïncide avec le 70è anniversaire de la création de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), un partenaire stratégique du Mali.

Aboubacar TRAORÉ

Source : L’ESSOR

MaliwebDiaspora & Immigration
Tenues du 20 au 22 décembre à Ségou, les activités commémoratives de l’édition 2021 de la Journée internationale des migrants (JIM), sur le thème national «Rôle de la diaspora dans la refondation de l’État» ont pris fin mercredi dernier sur une note d’espoir.   Ainsi, à l’issue de trois jours d’intenses...