Le Mali a refoulé deux personnes qui ont été déportées de France. Selon le gouvernement malien, elles sont arrivées à Bamako à l’aide de « laissez-passer européens ». Mais, elles n’avaient en leur possession aucun passeport ou document malien.

Shipwrecked migrants line up to receive first aid from Italian Red Cross personnel as they arrive in the Italian port of Augusta in Sicily on April 16, 2015.  As many as 41 migrants drowned after a small boat carrying refugees sank in the Mediterranean, Italian media said, days after 400 were lost in another shipwreck. Four survivors told Italian police and humanitarian organisations that their inflatable vessel sank not long after leaving the coast of Libya for Europe with 45 people on board.  AFP PHOTO / GIOVANNI ISOLINO

Dans un communiqué, le gouvernement a précisé: « Pas question d’accepter des reconduites avec des laissez-passer européens, seuls les documents maliens sont valables ». Avant de lancer une mise en garde sévère aux compagnies aériennes qui acceptent de transporter ces refoulés.

Les autorités maliennes ont condamné l’utilisation du «laissez-passez» européen dans les cas d’expulsion, en le qualifiant de «contraire aux conventions internationales».

Les autorités françaises n’ont pas encore fait de commentaire.

Tensions sur la question des sans-papiers expulsés

La polémique enfle ces derniers jours au Mali sur de supposés accords de réadmissions que Bamako aurait signé avec l’Union européenne. En signe de protestation, des Maliens résidant en France occupent le consulat de leur pays.

Vida vidaDiaspora & ImmigrationMali actu
Le Mali a refoulé deux personnes qui ont été déportées de France. Selon le gouvernement malien, elles sont arrivées à Bamako à l'aide de « laissez-passer européens ». Mais, elles n'avaient en leur possession aucun passeport ou document malien. Dans un communiqué, le gouvernement a précisé: « Pas question d'accepter...