Le phénomène migratoire enflamme les esprits. Il est sur toutes les lèvres. Les pays européens sont confrontés à un défi majeur qu’ils dénoncent avec force, parce que c’est devenu un fardeau insupportable pour eux. Il faudrait alors une opinion commune afin de mieux cadrer ce phénomène. Mais les pays africains semblent indifférents audit problème.

Migration ! Migration ! Nous avons l’impression qu’en Europe, aujourd’hui, il n’y a de plus urgent que le phénomène de l’immigration.  Les plaintes se multiplient parce que la charge devient lourde à supporter. Des étrangers, majoritairement des Africains, ne cessent de forcer leurs frontières et peupler illégalement leurs territoires. C’est parce que ce phénomène est devenu si insupportable que l’Italie a plusieurs fois refusé d’accueillir des navires humanitaires.

Le premier navire transportant des migrants secourus dans les côtes libyennes se nomme Aquarius et le second, Lifeline. Tous ceux-ci ont été récusés par l’Italie. À ce titre, les passagers se trouvant à leur bord ont dû traverser toutes les difficultés inimaginables. C’est la raison pour laquelle les pays de l’Union européenne se sont regroupés, du jeudi 28 au vendredi 29 juin 2018, pour un sommet dont l’objectif était de trouver une solution d’ensemble à cette crise migratoire qui les fait souffrir.

En ce qui regarde les souffrances qu’endurent ces hommes et femmes, outre les conflits aux confins des frontières, la plupart d’entre eux meurent lors de la traversée du désert, certains subissent toutes les formes de mauvais traitements en Libye, d’autres deviennent des proies pour les requins dans la Méditerranée.

Chose étonnante, tout ceci passe inaperçu en Afrique. On a l’impression que les politiques du continent ne sont pas concernés par ces difficultés que traversent ou qu’endurent les fils de leurs nations. Au lieu de créer des cadres de discussion autour de cette question, voire participer aux différents sommets organisés dans ce cadre pour ne pas être victimes de décisions parachutées, les dirigeants africains s’entredéchirent dans des guerres politiciennes visant la préservation de telle ou telle position.

Le phénomène migratoire est un problème mondial et mérite, du coup, une solution internationale. Cela ne peut se faire tant que l’ensemble des dirigeants du monde ne fasse de ce problème un phénomène le concernant. Pour ce faire, une aide doit être envisagée pour les pays en voie de développement afin de leur permettre de créer des emplois générateurs de revenus.

Il est utile de rappeler que le phénomène migratoire est historique en plus d’être international. Il a existé de tout temps et pratiqué par tous les peuples dans tous les pays. Ses origines remontent à la Préhistoire. Cela peut se comprendre à travers la découverte des ossements de certains de ces hommes vivant en Afrique ou en Europe. L’esclavage et la colonisation entrent en ligne de compte dans les origines de ce phénomène mondial. C’est la raison pour laquelle il faudrait trouver une solution d’ensemble, puisque c’est une crise qui n’épargne personne.

Fousseni TOGOLA

Source: Le Pays

MaliwebDiaspora & Immigration
Le phénomène migratoire enflamme les esprits. Il est sur toutes les lèvres. Les pays européens sont confrontés à un défi majeur qu’ils dénoncent avec force, parce que c’est devenu un fardeau insupportable pour eux. Il faudrait alors une opinion commune afin de mieux cadrer ce phénomène. Mais les pays...