Dans le cadre de leur activité sociale et citoyenne, Sacko Holding S.A a décidé d’apporter un soutien symbolique en denrées alimentaires, équipements sanitaires et sportifs aux populations de Béma, Guédébiné et Fassoudébé dans le Cercle de Diéma. La cérémonie de remise symbolique des dons s’est déroulée lundi dernier au premier cycle de Diéma sous la présidence de son président directeur général, El-Hadji Mohamed Sacko. étaient présents plusieurs anciens ministres, des architectes, des ingénieurs, des environnementalistes, les maires des communes bénéficiaires et les autorités locales.

D’une valeur de 39 millions de Fcfa, ce don est composé de riz, de sucre, d’équipements sportifs pour la jeunesse. Il comprend également des masques respiratoires PPE, du gel hydro-alcoolique et du savon offerts dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Par ce geste humanitaire, la société Sacko Holding S.A «a soulagé pour un temps la souffrance des heureux bénéficiaires et a contribué à renforcer la cohésion sociale et l’intégration des jeunes à travers la remise de ces importants lots d’équipements sportifs», a souligné le Sous-préfet de l’Arrondissement de Diéma, Mahamadou Sacko.

Au nom de toutes les femmes, la présidente du Groupement des femmes, Assan Traoré, a exprimé, sa satisfaction et son enthousiasme pour cette importante donation. Comme pour appuyer ses propos, les femmes ont, dans la foule, hurlé en chœur, tout en applaudissant. Le président de la jeunesse communale de Béma, Salim Diawara, n’a pas non plus caché sa joie. «Nous sommes très heureux aujourd’hui à travers l’acquisition d’équipements sportifs pour la soixantaine de villages et communes, ainsi que la réhabilitation d’une soixantaine de terrain de foot dans toutes les localités», a-t-il dit.

Le Sous-préfet Mahamadou Sacko informera que ce geste entre dans le cadre d’une future exploitation industrielle de la carrière de calcaire. En la matière, il rappellera l’entrée en vigueur d’un nouveau Code minier suivent l’Ordonnance N°2019-022/P-RM du 27 septembre 2019, dans le but de protéger les intérêts des investisseurs et des communautés des zones d’exploitation. à cet effet, le chef de l’exécutif local s’empressera d’ajouter que cette exploitation comme toute autre, fera l’objet de réalisation d’infrastructures, d’un plan de développement communautaire établi en concertation avec les communautés, les autorités locales et régionales.

Après la cérémonie de remise, une visite de terrain a permis de constater les grands travaux déjà abattus sur le permis d’exploitation du calcaire attribué à Sacko Holding SA. S’étendant sur 150 km2, il couvre trois communes et 63 villages. Le terrain contient du calcaire gris utilisé dans la fabrication de ciment et le calcaire blanc «très rare à trouver».

Pour le président directeur général de Sacko Holding S.A, les études d’exploration ont duré deux ans. Le site d’installation de la future cimenterie est déjà viabilisé depuis un an. Sur une superficie de 20 hectares aménagés, dix abriteront l’administration et les logements. Quatre hectares sont prévus pour la construction de l’usine. Les études ont, selon lui, montré que le site est exploitable pendant plus de 100 ans et contribuera à créer au moins 200 emplois directs et des milliers d’emplois indirects. Sacko Holding S.A entend par cette réalisation réduire drastiquement le coût de ce produit sur le marché national et exporter le ciment «made in Mali» dans la sous-région. La pose de la première pierre de l’usine est prévue pour la fin de cette année.

Envoyé spécial
Oumar SANKARÉ

Source : L’ESSOR

MaliwebSociété
Dans le cadre de leur activité sociale et citoyenne, Sacko Holding S.A a décidé d’apporter un soutien symbolique en denrées alimentaires, équipements sanitaires et sportifs aux populations de Béma, Guédébiné et Fassoudébé dans le Cercle de Diéma. La cérémonie de remise symbolique des dons s’est déroulée lundi dernier au...