Le Maire du District de Bamako, Adama SANGARE, a présenté le vendredi 23 juillet ses vœux de bonne fête Eid el Kebir au personnel de la mairie. Outre le symbolique de ce rite, il a été également l’occasion pour le maire de fixer le cap et d’évoquer certaines difficultés de la structure.

 

Le maire Adama SANGARE a respecté sa traditionnelle présentation de vœux de la fête de Tabaski. Lors de cette cérémonie, le patron du District de Bamako, après avoir souhaité ses vœux de bonheur à ses collaborateurs et de paix pour le pays, s’est prononcé sur des difficultés auxquelles la mairie centrale est confrontée.
La faible mobilisation des ressources financières, l’évasion fiscale, l’assainissement de la ville sont, entre autres, problèmes majeurs pour le maire Adama SANGARE.
Face aux deux premiers problèmes, la mairie a signé une convention de partenariat avec une entreprise privée malienne chargée de développer une application de paiement de taxes. Cet outil a l’avantage de minimiser les cas d’évasion fiscale estimée à plusieurs milliards de FCFA par an, selon un rapport de l’Expertise France.
«Il faut que les agents s’activent davantage pour la mobilisation des recettes. De même, Je les invite à plus d’engagement et de sincérité dans l’accomplissement des missions à eux confiées. Par ailleurs, j’exhorte les uns et les autres à ne pas garder le silence sur les cas de vol de l’argent de la mairie », a déclaré Adama SANGARE.
Pour lui, cette situation doit cesser en vue de permettre à la mairie de profiter de ses maigres ressources financières dans l’atteinte des objectifs de développement de la capitale malienne.
Se tenant pendant une période hivernale, le maire du District de Bamako a profité de la cérémonie pour évoquer l’épineuse question d’assainissement de Bamako. Cette année, il a déploré que la mairie ne serait pas en mesure d’organiser son opération d’évacuation des collecteurs à cause des difficultés de trésorerie. L’objectif de cette opération est faciliter l’écoulement des eaux.
« Cette année, le gouvernement a décidé d’accompagner de manière particulière les collectivités. A cet effet, nous attendons les dernières dispositions que le ministère de l’Administration territoriale serait amené à prendre le cadre du curage des caniveaux, des grands collecteurs », a-t-il indiqué.
Déjà, il a rappelé que la Cellule d’appui aux collectivités (CTAC) est pied d’œuvre pour identifier les points noirs.
En dépit de ces problèmes, le maire se dit être optimiste avec l’engagement des partenaires à soutenir le développement du District de Bamako.
«Aujourd’hui, nous sommes en pourparlers avec des Chinois qui sont disposés à financer des projets de la mairie pour la construction du port sec, du marché Rose de Bamako… », a-t-il annoncé.

Par Sikou BAH

Source : Info-Matin

MaliwebSociété
Le Maire du District de Bamako, Adama SANGARE, a présenté le vendredi 23 juillet ses vœux de bonne fête Eid el Kebir au personnel de la mairie. Outre le symbolique de ce rite, il a été également l’occasion pour le maire de fixer le cap et d’évoquer certaines difficultés...