Invité de la 4ème émission du “Débat de Génération” au cours duquel les aînés entretiennent leurs cadets sur leurs expériences, le Dr Abdoulaye Niang, après avoir éclairé la lanterne des jeunes sur son parcours professionnel, n’est pas allé par le dos de la cuillère pour dénoncer la situation économique et sécuritaire que vit le Mali. 

Professeur Abdoulaye Niang

Pour lui, les autorités actuelles du Mali sont une mafia et il urge de traduire la France devant la CPI pour ses infractions pénales au Mali.

Dr Abdoulaye Niang est le directeur exécutif et le fondateur du cadre de réflexion Co-entrepreneurial. L’homme est un mathématicien statisticien qui se considère comme un chercheur mondial de solutions de rechange aux problèmes des politiques économiques existantes et à la nouvelle économie, principalement l’économie de défense, après ses études statistiques  à Paris.

L’enfant de la région de Kayes dit inscrire sa mission, non seulement de faire de l’Afrique ce qu’elle doit être, une région de croissance économique et démographique globale, successible d’attirer les reste du monde, mais aussi ramener le Prix Nobel de l’économie au Mali.

Le Dr Abdoulaye Niang a expliqué qu’il doit son itinéraire à sa mère qui est pour lui une mère éducatrice, protectrice, donc une chance, comme toute autre mère. 

« Je n’ai jamais été pauvre dans ma famille parce qu’il y avait la richesse culturelle qui est plus importante que l’argent », a fait comprendre Dr Niang. Il s‘est aussi réjoui de ne pas être attiré par l’appât de la corruption auquel se sont offerts et continuent de s’offrir ses camarades et ses congénères. Car son  salaire était doublement supérieur à celui d’un député malien.

Concernant ses rapports avec l’ex-président Moussa Traoré, qu’il a qualifié de patriote, Dr Niang dira qu’il a rejeté l’offre du poste de conseiller économique que l’ancien président lui avait fait, car celui-ci n’aurait pas accepté ses conditions, celles selon lesquelles 75% des décisions proviendraient de lui en tant qu’économiste. « Tous les Chefs d’Etat veulent que leurs collaborateurs devinent ce qu’ils pensent », a déclaré Dr Niang. Qui ajoute : « J’ai refusé d’être Premier Ministre de Moussa. Quand on est mathématicien, on ne doit pas faire de la politique ».

Parlant des autorités actuelles aux affaires dans le pays, Dr Niang a été très critique envers l’actuel système. 

« Ceux qui sont aux affaires aujourd’hui mènent une administration minable. Nous sommes avec des responsables qui sont une grande mafia ; ne comptez pas sur Koulouba », a indiqué Dr Niang.  

Dr Abdoulaye Niang a expliqué que de grands fossés existent entre le développement humain et le développement économique en Afrique dont la courbe, à impérativement inverser, est contrée vers le bas, faisant de l’Afrique un continent en perpétuelle pauvreté alors qu’assise sur une manne minière inestimable.

La crise sécuritaire qui mine le Sahel s’est invitée dans le débat. Pour Dr Abdoulaye Niang, la France est dans l’infraction pénale,son président Hollande et son ministre de la défense méritent d’être traduits devant la cours pénale internationale. D’autant plus que la guerre au Mali relève de l’initiative de la France qui prétend déchoir les binationaux de sa nationalité. A en croire Dr Niang, les binationaux maliens qui seront déchus de leur nationalité seront de véritables dangers pour le Mali car ils se seront formés en maniement des armes pour revenir attaquer leur propre pays.

MALIACTUSociété

Invité de la 4ème émission du “Débat de Génération” au cours duquel les aînés entretiennent leurs cadets sur leurs expériences, le Dr Abdoulaye Niang, après avoir éclairé la lanterne des jeunes sur son parcours professionnel, n’est pas allé par le dos de la cuillère pour dénoncer la situation économique et sécuritaire que vit le...