Le président de l’Association pour le développement du Seno- Bankass, Dr Moumouni Guindo, s’est exprimé sur Radio France Internationale à propos de l’attaque de Diallassagou, Dianweli et Deguéssagou, qui a coûté la vie à 132 personnes, selon le gouvernement malien. Il a profité de l’occasion pour inviter les populations de Bankass, toutes communautés confondues, à éviter les pièges de la division. Lisez plutôt sa déclaration.

« Nous appelons nos parents à la retenue, au calme et surtout à éviter la tentation de la vengeance, des répliques, des représailles et de tout ce qui peut davantage détruire le tissu social. Nous nous adressons à toutes les communautés du cercle de Bankass sans distinction et nous demandons à toutes les communautés de résister à la tentation de la division, de faire l’effort qu’il faut pour dépasser ces évènements malheureux et de continuer à vivre comme d’antan. Il y a, dans notre secteur des individus venus d’ailleurs qui appartiennent aux différentes tendances terroristes qui occupent et qui écument les lieux, qui commettent des exactions sur des personnes. Ceci est de nature à opposer les uns et les autres, parce qu’ils (les uns et les autres) s’accusent mutuellement. Nous demandons à toutes les communautés, à toutes les personnes d’être vigilantes et d’éviter de tomber dans les pièges ».

B. Guindo

Source: LE PAYS

MaliwebSociété
Le président de l’Association pour le développement du Seno- Bankass, Dr Moumouni Guindo, s’est exprimé sur Radio France Internationale à propos de l’attaque de Diallassagou, Dianweli et Deguéssagou, qui a coûté la vie à 132 personnes, selon le gouvernement malien. Il a profité de l’occasion pour inviter les populations...