Les services d’assiettes de l’Etat paralysés par une grève de 72 heures, les 24, 25 et 26 septembre

 

· La tête du DFM mise à prix !null

La Section Nationale des Transports d’Etat (SNTE), relevant du Syndicat National des Transports (SNT) et de l’union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM), est sur pied de guerre. Ladite Section Nationale (SNTE) vient de déposer auprès du ministre du Dialogue Social, du Travail et de la Fonction Publique, un préavis de grève de 72 heures, les 24, 25 et 26 septembre 2019 sur toute l’étendue du territoire national et dans les entrepôts du Mali aux différents ports de Lomé, à Téma, à Nouakchott, à Cotonou, à Abidjan, au Sénégal et à Conakry. Si rien n’est fait, ce sont les services d’assiettes de l’Etat dans les transports ainsi que les transitaires, les auto-écoles privés qui seront paralysés. Quelles peuvent être les conséquences, en terme financière pour les caisses de l’Etat ?

Ce n’est pas tout, la même Section Syndicale demande la démission immédiate du Directeur des Finances et du Matériel (DFM) du Ministère des Transports et de la Mobilité Urbaine, Sanoussi KOROBARA ‘’pour faute grave connue’’. Quels sont les autres griefs de la Section Nationale des Transports d’Etat (SNTE), contenus dans son préavis de grève déposé le 3 septembre 2019 ?

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 17 SEPTEMBRE 2019

Par Daba Balla KEITA

Source : Nouvel Horizon

MaliwebSociété
Les services d’assiettes de l’Etat paralysés par une grève de 72 heures, les 24, 25 et 26 septembre   · La tête du DFM mise à prix !null La Section Nationale des Transports d’Etat (SNTE), relevant du Syndicat National des Transports (SNT) et de l’union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM), est...