Le vendredi  24 mai 2019 s’est tenue la clôture de deux stages à Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye de Bamako(EMPB) : le stage Désarmement, Démobilisation et Réintégration(DDR), deuxième du genre en 2019, et le stage Justice Transitionnelle(JT). C’était en présence des responsables de l’école. Les deux stages ont été financés par la République fédérale d’Allemagne.

Le premier stage qui a concerné 26 participants, dont 7 femmes,  venant de 11 pays, a porté sur le Désarmement, Démobilisation et Réintégration( DDR), deuxième du genre, au compte de l’année 2019. La seconde session  a porté sur la Justice Transitionnelle(JT). Elle a été organisée à l’intention de 26 stagiaires de 11 pays différents dont 14 civils et 12 personnels en uniforme.

Dans son intervention, le directeur du premier stage, Seyba Mohamed Diarra, a indiqué que partie intégrante des efforts de la consolidation de la paix après un conflit, les programmes DDR occupent une large place dans les mandats confiées aux opérations de maintien de la paix au cours des 20 dernières années. Ainsi dans l’éventail des activités de consolidation de la paix, ajoute-t-il, le DDR s’avère être un processus très complexe aussi bien dans sa planification que dans sa mise en œuvre avec une implication profonde des trois composantes (Militaire-Policière et Civile) dont les expertises et compétences diverses convergent pour la réussite du programme DDR.

«  les 26 futurs officiers DDR ont su animer avec brio ce cadre du « donner-recevoir », judicieuse mosaïque de méthodes participatives sur des modules théoriques et des exercices pratiques incluant des scénarii, jeux de rôles et diverses activités avec des thématiques variées portant sur l’analyse et la cartographie des conflits, le Genre, la négociation, la médiation, JT, RSS, la problématique VIH-DDR, média et DDR ayant pour décor un pays fictif nommé république du « Merango », a expliqué Seyba Mohamed Diarra.

Le directeur du second stage a déclaré que le stage de Justice Transitionnelle est un cours dont la pertinence n’est plus à démontrer d’autant plus que les accords de paix signés sur le continent intègrent presque tous un volet Réconciliation qui ne peut être atteint qu’à travers un processus de Justice Transitionnelle. Selon lui, le but principal du stage de Justice Transitionnel était de doter les participants de connaissances et de compétences fondamentales pour conduire un pays sortant d’un passé difficile vers un avenir partagé à travers des mécanismes judiciaires et non judiciaires. Les différentes interventions ont été suivies par la remise des attestations aux stagiaires.

Bouclant la série des interventions, le directeur adjoint des études, le colonel Sidi Aly Fofana, représentant le directeur général de l’EMP a indiqué que les deux stages sont très importants. « C’est des modules intéressants », a-t-il dit. Il a remercié la République fédérale d’Allemagne pour l’accompagnement financier des deux stages.

M. K. Diakité

Source: Le Républicain

MaliwebSociété
Le vendredi  24 mai 2019 s’est tenue la clôture de deux stages à Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye de Bamako(EMPB) : le stage Désarmement, Démobilisation et Réintégration(DDR), deuxième du genre en 2019, et le stage Justice Transitionnelle(JT). C’était en présence des responsables de l’école. Les deux...