L’Institut néerlandais pour la démocratie multipartite (NIMD) a organisé, jeudi dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), la cérémonie de sortie de la première promotion des Écoles politique (EP) et démocratique (ED). L’événement était présidé par le ministre de la Jeunesse, des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, Mossa Ag Attaher. Il avait à ses côtés son collègue de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le colonel Abdoulaye Maïga et le représentant du NIMD, Ibrahim Maïga. L’ambassadeur de l’Union européenne, Bart Ouvry et plusieurs représentants des partis politiques étaient aussi présents.

 

La promotion compte 60 jeunes répartis entre l’EP (30 participants, dont 10 femmes). Elle porte le nom de Mamadou Konaté, l’un des pères fondateurs du Mali. Quant à la promotion de l’ED (30 sortants dont 15 femmes), elle a été baptisée du nom l’ancien chef d’État du Burkina Faso, Thomas Isidore Noël Sankara.

Ces participants sont issus des partis politiques et de la société civile. La formation a duré 17 jours pour l’EP et 25 jours pour l’ED. Les modules ont porté notamment sur les fondements de la démocratie, histoire politique du Mali, droits humains et la justice, dialogue politique, genre et politique, relations internationales et panafricanisme, partis politiques, communication politique, gouvernance politique et publique, finances publiques.

Le représentant du NIMD a expliqué que ce programme est le fruit d’une collaboration avec les partis politiques et les acteurs du jeu démocratique dans notre pays. Il est destiné à doter les jeunes participants des valeurs, des connaissances et des compétences qui leur sont nécessaires pour entamer ou poursuivre une carrière dans la société civile ou dans la sphère politique. Selon lui, cet appui du NIMD est une contribution à l’élan de refondation tel qu’exprimé par les autorités de la Transition et les forces vives. «Nous avons ainsi l’ambition de former 90 jeunes au sein de l’école politique et 120 jeunes au sein de l’école démocratique au terme des 18 mois du projet.

Nous aurons également à la fin du projet une plateforme numérique qui permettra à des milliers de Maliens d’accéder à des modules de formation adaptés», a annoncé Ibrahim Maïga. Et d’ajouter que les meilleurs élèves des écoles politique et démocratique bénéficieront d’un voyage d’étude aux Pays-Bas.

Pour sa part, le ministre en charge de la Jeunesse a salué la qualité morale, les valeurs intrinsèques, l’expertise morale qui ont prévalu lors de la sélection des candidats. «Vous constituerez désormais une véritable pépinière pour faire la politique autrement. Vous portez les noms de deux hommes politiques qui ont dédié leur vie à l’avènement de l’indépendance politique et économique de leur pays», a lancé Mossa Ag Attaher à l’endroit de la cohorte formée.

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation les a invités à incarner et traduire les acquis dans leur pratique quotidienne. À travers ce programme, le colonel Abdoulaye Maïga a indiqué que le NIMD vient d’investir pour le présent et le futur de notre pays. Quant à l’ambassadeur de l’UE, il a réitéré l’accompagnement de son organisation à notre pays.

L’un des temps forts a été la remise symbolique des attestations au major de l’école politique, Zan Issa Diarra, et celui de l’école démocratique, Modibo Yacouba Diarra.

Mohamed D. DIAWARA

Source : L’ESSOR

MaliwebSociété
L’Institut néerlandais pour la démocratie multipartite (NIMD) a organisé, jeudi dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), la cérémonie de sortie de la première promotion des Écoles politique (EP) et démocratique (ED). L’événement était présidé par le ministre de la Jeunesse, des Sports, chargé de l’Instruction civique...