Le Collectif des étudiantes résidentes au Campus universitaire de Badalabougou a pour la deuxième année consécutive célébré la Journée internationale de la femme. Il s’agissait, à travers cette cérémonie accompagnée par le Centre national des œuvres universitaires (Cenou), de faire la promotion de la jeune femme étudiante, de créer la cohésion, l’intégration et la paix entre les étudiantes vivant sur le Campus universitaire de Badalabougou.

Pour la circonstance, le représentant du maire de la Commune V, le représentant du parrain, (le doyen de la FST), Fana Tangara, la marraine, Mme Kane Sissoko, le représentant du Cenou M. Diallo, le coordonnateur de l’AEEM, ainsi que les étudiantes vivant sur le campus ont pris d’assaut la Faculté des sciences et techniques qui a abrité ladite cérémonie.

Selon la présidente du Collectif des étudiantes résidentes au campus universitaire de Badalabougou, Adiara Sanogo, la joie qui l’anime est très grande de se retrouver en face de ce charmant public pour fêter une nouvelle fois la Journée internationale de la femme.

Selon Mlle Sanogo, le 8 mars n’est pas seulement une journée folklorique, mais aussi une journée de présentation des progrès des femmes et une journée de revendications et de débats.

Et de mettre l’accent sur les conditions de vie des étudiantes sur les campus universitaires qui, à l’en croire, se caractérise par l’insécurité, la violence, l’exploitation sexuelle, le retard des bourses, la mauvaise formation et l’échec…

Selon elle, tout cela est dû à l’absence d’une structure féminine parlant au nom des filles sur les campus universitaires. Je suis déjà consciente de l’effort de Mme le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à travers le Cenou, mais nous leurs demandons de toujours mieux faire, a-t-elle laissé entendre.

Des conférences débats, des prestations d’artistes, des jeux de questions réponses, des sketches, des prestations humoristiques, des chorégraphies, des défilés en tenues traditionnelles… étaient au programme de la célébration du 8 mars 2018 sur le Campus.

Drissa Kantao

 

Le Confident

MaliwebEducation
Le Collectif des étudiantes résidentes au Campus universitaire de Badalabougou a pour la deuxième année consécutive célébré la Journée internationale de la femme. Il s’agissait, à travers cette cérémonie accompagnée par le Centre national des œuvres universitaires (Cenou), de faire la promotion de la jeune femme étudiante, de créer...