Mercredi dernier, le Conseil des Ministres a adopté un projet de loi fixant le régime de l’alimentation scolaire. L’alimentation scolaire permet à des milliers d’enfants d’avoir l’opportunité de se restaurer à l’école. Elle contribue à l’atteinte des objectifs du développement durable dans le domaine de l’éducation pour tous, poursuit le rapport du ministère de l’Education nationale.

Le projet de loi adopté détermine entre autres les principes, les objectifs, les règles d’administration et de gestion ainsi que les modes de financement de l’alimentation scolaire. Il a pour objectifs d’améliorer de façon équitable l’accès et le maintien des apprenants à l’école ; de contribuer à l’amélioration de l’état nutritionnel des apprenants ; et de promouvoir la qualité des enseignements et des apprentissages. L’adoption du projet de loi participe de la mise en œuvre des recommandations d’un certain nombre de déclarations sous régionales et de documents de politiques nationale sur l’éducation. En 2018, selon le ministre de l’Education de l’époque Housseini Amion Guindo, le Mali comptait quelques 570 cantines scolaires. Ces cantines permettent d’alimenter une centaine de milliers d’élèves à travers le Mali. L’alimentation scolaire coûte environ 3 milliards de CFA/ an financés sur le budget national.

 

Bamakonews

MaliwebEducation
Mercredi dernier, le Conseil des Ministres a adopté un projet de loi fixant le régime de l’alimentation scolaire. L’alimentation scolaire permet à des milliers d’enfants d’avoir l’opportunité de se restaurer à l’école. Elle contribue à l’atteinte des objectifs du développement durable dans le domaine de l’éducation pour tous, poursuit...