Cette année, contrairement au DEF, les résultats du Baccalauréat malien ont connu une baisse avec un taux de réussite 21,56%, par rapport à celui de 2019 estimé à 25,12%

Grande déception chez les élèves et parents d’élèves, suite à la publication le week-end dernier,  les résultats du baccalauréat (Bac) session 2020. En effet le taux d’admission national est largement en dessous des attentes. Sur un total de 135.114 candidats inscrits à cet examen de fin d’études secondaires, seulement 122.096 postulants se sont effectivement présentés pour faire l’examen. Parmi ceux-ci, 26.326 candidats ont été définitivement déclarés  admis.

C’est le centre de correction du bac de Ségou qui a obtenu le taux de réussite le plus élevé avec 25,32%. Tandis que, le pôle de correction de Sikasso a enregistré le plus faible taux de réussite, avec seulement 15,82. L’Académie d’enseignement-Bamako-rive gauche a totalisé 24,33% de taux de réussite contre 22,07% pour  la rive  droite.

S’agissant  des réfugiés, ils étaient 176 candidats inscrits au Bac pour le compte du camp de Bassikounou en République islamique de la Mauritanie. Sur les, 139 postulants qui ont pu composer, 29 candidats ont été  déclarés définitivement  admis.

Au sujet de ces résultats non pertinents, le directeur du CNECE, Pr Mohamed Sidda Maïga pense que c’est une situation qui s’explique par les multiples grèves des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 et la fermeture des écoles pendant un long moment du fait de la Covid-19. Selon lui, ce sont ces  facteurs qui ont contribué à baisser cette année le taux national de réussite au baccalauréat. A ceux-ci s’ajoutent, selon lui, la démoralisation des élèves et le fait que les candidats n’étaient pas concentrés et motivés parce qu’ils ne s’attendaient plus à l’organisation des examens de fin d’année scolaire.

Toujours à en croire, le Pr Mohamed Sidda Maïga,  l’organisation correcte de l’examen, la maîtrise du sabotage, notamment des fuites de sujets et la bonne correction des feuilles d’examen pourraient aussi expliquer la chute du taux d’admission. Ces  résultats reflètent bien le niveau des enfants a t-il estimé en conclusion.

A signaler que les résultats de cette année n’ont pas été accueillis avec la même effervescence que ceux de l’année dernière. Pour preuve, les candidats ne se sont pas bousculés aux portillons de leurs établissements d’origine pour consulter les résultats qui étaient affichés.

Diakalia M Dembélé

Source: Le 22 Septembre

MaliwebEducation
Cette année, contrairement au DEF, les résultats du Baccalauréat malien ont connu une baisse avec un taux de réussite 21,56%, par rapport à celui de 2019 estimé à 25,12% Grande déception chez les élèves et parents d’élèves, suite à la publication le week-end dernier,  les résultats du baccalauréat (Bac) session...