La salle Bazoumana Sissoko du Palais de la Culture Amadou Ampaté Ba a abrité le mercredi 29 novembre dernier, la cérémonie de clôture du forum sur l’éducation. Ces assises visaient à discuter en profondeur des problèmes de l’éducation malienne pour une solution définitive. Elles ont été marquées par de pertinentes recommandations. C’était sous la présidence du ministre de l’Administration Territoriale, Tièman Hubert Coulibaly, représentant le Premier ministre. Il avait à ses côtés, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr Assetou Foune Samaké Migan, le Maire de la Commune V, Amadou Ouattara, le Coordinateur général des tables rondes, Pr Doulaye Konaté.

Durant les trois jours du forum, les participants, répartis en trois groupes distincts ont discuté sur trois thèmes spécifiques. Il s’agit de l’accès et l’équité, la qualité des enseignements et des apprentissages, la gouvernance du système éducatif. Les discussions visaient à identifier les défis actuels du système éducatif malien dans le but de formuler des propositions de solutions innovantes et efficaces. Un objectif atteint car les discussions ont abouti à l’élaboration d’un rapport général très riche en recommandations dont la mise en œuvre permettra sans doute de sortir l’éducation malienne du trou dans lequel elle se trouve actuellement.

Ce rapport général de la table ronde sur l’éducation a été lu par Amadou Dégueni, Directeur de l’Académie d’Enseignement de Mopti. Parmi les recommandations, il y’a la construction et l’équipement à tous les niveaux d’enseignement au Mali, la définition d’une politique flexible de redéploiement du personnel enseignant pour résoudre le problème de la mauvaise distribution du personnel enseignant notamment dans les zones d’insécurité et difficiles d’accès pour répondre au problème d’insuffisance et de mauvaise répartition du personnel enseignant, l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de réouverture des écoles fermées dans les régions du Centre et du Nord à travers le dialogue social et la concertation avec l’ensemble des acteurs, le recrutement à temps et l’affectation judicieusement du nombre nécessaire d’enseignants pour tous les ordres d’enseignement, la sécurisation de l’espace universitaire et scolaire.

Mais aussi, l’instauration d’une culture de la recevabilité au niveau des collectivités territoriales, plus de mobilisation pour le développement du secteur et enfin, l’adoption et l’application d’un plan de carrière des enseignants en mettant un accent particulier sur le mérite et le genre afin de mettre fin à la frustration au niveau de certaines nominations et la non application de la politique du genre.

Dans son intervention, le Coordinateur Général des tables rondes, Pr Doulaye Konaté a remercié le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, le Premier ministre et les ministres en charge de l’éducation pour leurs efforts. Il a remercié les participants pour la qualité des débats qui ont marqué ces troisjours de rencontre sur l’Education. Avant de rassurer que ce forum ne sera pas un autre de plus car toutes les mesures seront prises pour la mise en œuvre des recommandations.

Pour sa part, le ministre Tièman Hubert Coulibaly a félicité les organisateurs pour la qualité du travail. Illes a rassurés de l’accompagnement du gouvernement pour la mise en œuvre des recommandations issues de ce forum pour le bien de l’école malienne qui subit une grande régression. Pour lui, le salut du pays viendra de l’école et tout le monde a un rôle à jouer dans la recherche des solutions aux problèmes qu’elle traverse. Il a profité de l’occasion pour adresser des remerciements à tous les acteurs de l’école malienne dont les syndicats et les acteurs sociaux ainsi les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement.

M.D

SourceTjikan

MaliwebEducationibrahim boubacar keita
La salle Bazoumana Sissoko du Palais de la Culture Amadou Ampaté Ba a abrité le mercredi 29 novembre dernier, la cérémonie de clôture du forum sur l’éducation. Ces assises visaient à discuter en profondeur des problèmes de l’éducation malienne pour une solution définitive. Elles ont été marquées par de...