Le ministre de l’Education nationale, Dr. Timoré Tioulenta accompagné de son chef de Cabinet, M. Lazare Tembely a lancé le lundi 19 aout les examens de brevet de techniciens BTI et BT2 au Lycée technique de Bamako. C’était au Lycée technique de Bamako en présence du gouverneur du district de Bamako, et le secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Education nationale chargé de la promotion et de l’intégration de l’enseignement bilingue, Moussa Boicar Bah.  Les épreuves écrites vont durer quatre jours tandis que la pratique s’étale sur six jours. Dans cet établissement ont dénombre 696 candidats  dont 104 filles et 592 garçons répartis dans 30 salles.

 

Cette année  38 887 prétendants sont inscrits aux examens de Brevet de techniciens (BTI et BT2). Le nombre de centres s’élève à 119 pour 1 506 salles d’examen.

Pour le district de Bamako 6 707 candidats  ont composé dans 14 centres sur la rive droite et 6 973 y composent sur la rive droite reparti entre 17 centres.

Les candidats vont plancher sur les matières comme le  français, le droit administratif, civil, du travail, la langue vivante, la rédaction  administrative, les mathématiques financières, l’économie, les sciences physiques. Ce n’est pas tout, ils vont aussi composer en  électronique, l’industrie, électromécanique, dessin bâtiment, la maintenance, le froid, les travaux publiques, la construction métallique, la géologie, la comptabilité, entre autres.

Koulikoro compte  6 centres avec   40 salles et 892 candidats. 635 candidats composent dans la région de  Gao reparti en   2 centres et 27 salles. Quant à  Ségou 2611 candidats se planchent sur le test.  Kayes et Mopti  additionne respectivement 4 centres 31 salles et 782 candidats, 4 centres 52 salles et 1 537 candidats. Pour  Tombouctou ils sont  498 candidats 4 salles 24 salle et  Douentza enregistre 1 328 candidats 4 centres, 60 salles.  Enfin, Sikasso a 3 853 candidats. Rappelons qu’avant le démarrage des examens le ministre a invité les enseignants à appliquer correctement les textes. « Faites ce que les textes disent.  Que chaque candidat récolte le fruit de son labeur  » a-t-il lancé.

Il est nécessaire de rappeler que les régions de  Kidal, de  Menaka et de Taoudénit  n’ont pas de candidats cette année. Par ailleurs  Nioro a 261 candidats et  Koutiala 2 790 candidats.

Ramata Tembely

Source: l’Indépendant

MaliwebEducation
Le ministre de l’Education nationale, Dr. Timoré Tioulenta accompagné de son chef de Cabinet, M. Lazare Tembely a lancé le lundi 19 aout les examens de brevet de techniciens BTI et BT2 au Lycée technique de Bamako. C’était au Lycée technique de Bamako en présence du gouverneur du district...