Les épreuves du Diplôme d’Etudes Fondamentales (DEF) ont démarré hier lundi 4 juin sur toute l’étendue du territoire national excepté la nouvelle région de Taoudéni qui n’a malheureusement pas encore de classe de 9ème  année. Ils sont 250.715 candidats à prendre part à ces épreuves, répartis entre 2000 centres dont un en Mauritanie pour les candidats réfugiés suite à la crise du Nord. Les épreuves prendront fin demain 6 juin.

Selon le Directeur du Centre National des Examens et Concours (DCNEC), Mohamed Maïga, les candidats des zones instables qui sont au nombre de 915 candidats ont été déplacés pour faire leurs évaluations dans les zones stables. Tandis que les candidats réfugiés au Burkina Faso et au Niger feront l’évaluation avec les candidats de ces pays. C’est-à-dire étant intégrés dans leurs effectifs. A noter que d’importantes mesures ont été prises par le Ministère de l’Education Nationale et ses partenaires pour le bon déroulement de ces épreuves.

M. Dolo

Source: Tjikan

MaliwebEducation
Les épreuves du Diplôme d’Etudes Fondamentales (DEF) ont démarré hier lundi 4 juin sur toute l’étendue du territoire national excepté la nouvelle région de Taoudéni qui n’a malheureusement pas encore de classe de 9ème  année. Ils sont 250.715 candidats à prendre part à ces épreuves, répartis entre 2000 centres...