Les comités syndicaux SNESUP et SNEC de l’Institut universitaire de gestion (IUG) ont tiré la sonnette d’alarme, ce vendredi 15 mars 2019, quant à la gestion catastrophique de l’actuel DG de la boite, aux affaires, depuis 2016. « Nous avons écrit au recteur, au ministre et au PM pour attirer leur attention sur le feu qui couve à l’IUG. Nous allons déposer également un préavis de grève, dans le jours à venir, pour informer l’opinion », a confié le secrétaire général du comité syndical, lors d’un point de presse à l’hôtel Hèrèmakono, Torokorobougou, en CV du district de Bamako.

Pour cette conférence, le bureau syndical était presqu’au complet avec M. Moussa Keita, secrétaire général du comité syndical SNESUP ; Aly Koné, secrétaire général du comité SNEC. Étaient également présents, Oualy Badji Sissoko, secrétaire administratif; Arouna Koné, secrétaire à la formation-recherche, Tieauni Sacko, Adama Doumbia.

« De sa nomination en 2016 à aujourd’hui, soit au moins 3 ans, l’actuel Directeur de l’IUG, le Dr Badra Macalou, a réussi à détruire tout ce que ses prédécesseurs ont construit sur des dizaines d’années. L’IUG, l’un des fleurons de l’enseignement supérieur au Mali, est aujourd’hui dans

un état de déliquescence totale », a tempêté Oualy Sissoko.

A son avis, tout se dégrade, salle de classe, amphi, toilettes même les équipements (tables-bancs, sonorisation, climatisations) sont en train d’aller à vau-l’eau. Pis, personne ne peut demander de compte au DG encore moins émettre la moindre critique, à son encontre.

Selon Aly Koné, le Dr Badra Alou Macalou, qui aime lui-même se mesurer au général Moussa Traoré, s’est imposé en véritable dictateur à la tête de l’IUG.

C’est face à la situation catastrophique incontestable de l’établissement qui profile à l’horizon que les deux comités syndicaux ont convoqué une Assemblée générale unitaire, le jeudi 14 mars 2019, pour prendre les mesures idoines qui s’imposent.

Cette AG, notent les conférenciers, a enregistré la présence de la presque totalité des personnels enseignants et administratifs de l’IUG, même les ‘’plus proches collaborateurs du DG’’.

Les deux syndicats se proposaient par-là d’informer leurs bases sur les démarches entreprises et les dispositions à prendre par rapport aux points de blocage.

Ainsi, selon lui, il a été convenu d’écrire aux autorités compétentes pour attirer leur attention sur la gouvernance catastrophique du Dr Macalou.

Quant au secrétaire général du comité syndical SNESUP, il a situé la mauvaise gouvernance du DG à trois niveaux : administratif, pédagogique et financier.

Sur le plan administratif, il est reproché aux DG le non-respect de l’organigramme de l’IUG et le transfèrement illégal des prérogatives des Chefs de DER à une administration parallèle créée à dessein.

« Personne ne sait ce qui doit être fait à quel moment. Très généralement, nous apprenons avec les autres sur les réseaux sociaux, les dates des examens, concours et tests d’entrée à l’IUG », a-t-il regretté avant d’ajouter : « Pendant plus de deux années de gouvernance des plus médiocres menée au travers du mensonge, du dénigrement, de l’intimidation, de complots, de coups bas, de frustrations, et d’indignation, le Dr Badra Macalou a mis en lambeau le tissu social de l’IUG ».

Quant à la gestion financière, elle est totalement opaque, selon le conférencier.

« A part Macalou et son comptable, personne ne sait aujourd’hui ce qui est fait de la gestion des fonds des cours du soir et des cours à distance. Le DG est même allé jusqu’à abandonner le compte officiel de l’établissement pour se créer un compte parallèle à ORABANK. Sur ce sujet, il a même déjà été rappelé à l’ordre par le ministère de l’Économie et des Finances », a dénoncé le responsable syndical.

Mais les syndicats et les travailleurs ne comptent pas s’arrêter là. Puisque les démarches sont déjà en cours pour saisir le Vérificateur général et le pool économique afin de faire un audit sur la gestion des fonds de l’IUG par le DG, nous a expliqué le secrétaire général du comité syndical.

Par Sidi DAO

Source: info-matin

MaliwebEducation
Les comités syndicaux SNESUP et SNEC de l’Institut universitaire de gestion (IUG) ont tiré la sonnette d’alarme, ce vendredi 15 mars 2019, quant à la gestion catastrophique de l’actuel DG de la boite, aux affaires, depuis 2016. « Nous avons écrit au recteur, au ministre et au PM pour attirer...