Les comités syndicaux SNS-AS-PF/Snesup entendent observer un sit-in dans l’enceinte de l’Insp du lundi 11 octobre au mercredi 13 octobre 2021. Un moyen pour eux  de montrer leur mécontentement suite à la gestion de la maladie du coronavirus.

 

La gestion des agents de santé qui avaient été mobilisés dans la lutte contre le coronavirus se trouve aujourd’hui décriée par les comités syndicaux. C’est ainsi que plusieurs doléances sont déposées sur la table du directeur général de l’Insp.

Ses syndicalistes déblatèrent le retard accusé dans le paiement du personnel engagé dans la lutte  contre le Covid 19, le non-paiement des ristournes de 2018 à nos jours, le retard accusé dans le traitement des salaires des contractuels payés sur fonds propres, la non implication de tout le personnel de l’Insp dans les activités de tests Covid 19, l’utilisation des contractuels, des stagiaires, et des bénévoles dans les activités de Covid (voyage) en lieu et place du personnel titulaire, le non-paiement de la prime bi-appartenance au personnel enseignant chercheur, le blocage des dossiers de formation, le non-paiement de la prime spéciale présidentielle au personnel socio-sanitaire en formation budgétisé et impliqué dans les activités Covid-19 sont des imperfections qui alimentent la colère des syndicalistes. Ils exigent la satisfaction de ces doléances. Sans quoi, un sit-in de 72 heures sera organisé à partir de lundi 11 octobre.

Bissidi SIMPARA 

Source : L’Alerte

MaliwebEducation
Les comités syndicaux SNS-AS-PF/Snesup entendent observer un sit-in dans l’enceinte de l’Insp du lundi 11 octobre au mercredi 13 octobre 2021. Un moyen pour eux  de montrer leur mécontentement suite à la gestion de la maladie du coronavirus.   La gestion des agents de santé qui avaient été mobilisés dans la...