Environ 200 manifestants issus des associations de jeunes et de femmes ont organisé une marche pacifique mercredi, allant du Gouvernorat au Conseil de Cercle, dans le but de trouver une issue favorable à la grève des enseignants pour l’ouverture des établissements, a constaté l’AMAP.

Les organisateurs de la marche estiment que  le Conseil de cercle est à la base du blocage des  arriérés de salaires de certains enseignants contractuels   mis à sa disposition par la mairie de la commune urbaine de Kayes.

Le président du Conseil de cercle,  Dr. Modibo Timbo a déclaré  que les enseignements   mis à la disposition de la mairie depuis 2015 ne relèvent plus de la compétence du Conseil de cercle avant de préciser que son institution a payé régulièrement les contractuels qui relevaient de sa gestion.

Dr. Timbo a, par ailleurs souligné que le problème a débuté avec l’application du décret du 0678/PRM du 20 Octobre 2015 mettant les enseignants contractuels dans la Fonction publique des Collectivités Territoriales.

La grève de dix jours  a été décrétée depuis le 21 janvier 2019 par les Syndicats de l’Education Signataires du 15 Octobre 2016 pour, entre autres, le paiement des arriérés  de salaires des enseignants et l’amélioration des conditions de travail.

BMS/KM (AMAP)

MaliwebEducationKAYES
 Environ 200 manifestants issus des associations de jeunes et de femmes ont organisé une marche pacifique mercredi, allant du Gouvernorat au Conseil de Cercle, dans le but de trouver une issue favorable à la grève des enseignants pour l’ouverture des établissements, a constaté l’AMAP. Les organisateurs de la marche estiment...