On l’a toujours dit: pour développer le Mali on a pas besoin de doctorat, ni même de diplôme pour quelqu’un qui veut régler les problèmes. On accuse cette page qu’elle ne fait que critiquer mais ne propose jamais. Eh bien voici nos propositions, montrez les a Boua si vous avez la chance

– Les écoles privées doivent être auditées, et celles qui ne répondent pas aux normes doivent être fermées indéfiniment

– Les enseignants doivent prendre un examen standardise qui vérifie leur niveau dans le domaine de prédilection et leur pédagogie, ceux qui échouent a cet examens doivent entreprendre des études de remise a niveau avant de retourner a la carrière d’enseignant.

– Construire au moins 3 hôpitaux 5 étoiles

– Mettre en place un examen qui teste l’aptitude des médecins et limoger ceux qui n’ont pas un niveau acceptable, offrir aux plus valable un salaire compétitif et des avantages qui permettront de les fidéliser et les procurer plus de joie et de passion

– Mettre en place un contrôle de qualité stricte et fréquent pour les médicaments et la nourriture qui entre dans le pays

– Fermer 10 ministères en les fusionnant avec ceux dont ils s’apparentent

– Vendre 50% des véhicules parc automobile administratif et verser l’argent dans le budget national

– Vendre l’avion présidentiel et verser l’argent dans le budget national

– Réduire le budget de la défense d’un montant acceptable tout en tenant compte des contraintes sécuritaires (40% au moins) et des besoins réels de l’armée malienne

– Mettre ne place un mécanisme pour tester l’aptitude physique et mental des militaires, policiers, gendarmes et limoger les moins capables, puis recruter des jeunes passionnés pour la défense et la sécurisation de leur pays

– Augmenter considérablement le budget transport pour construire des routes bonnes, larges et durables car les routes constituent la pièce maîtresse d’une économie fluide

– Supprimer le monopole que certains opérateurs économiques privilégiés détiennent sur certaines denrées pour ouvrir la voie a la compétition des prix et de la qualité

– Donner la plus haute priorité aux opérateurs économiques maliens pour le traitement des appels d’offres et instituer un cadre rigoureux qui limitera la sou traitance avec les entreprises étrangères

– Mettre un mécanisme d’évaluation de la performance des hauts cadres et hauts fonctionnaires et limoger périodiquement les moins performants en les remplaçant par d’autres maliens plus compétents (Ministres, gouverneurs, ambassadeurs, directeurs nationaux)

– Encourager l’investissement des maliens de la Diaspora en les facilitant l’achat de biens immobiliers et le financement de leurs projets

– Limiter le recrutement abusif d’étrangers sur le sol malien pour donner plus d’opportunités aux maliens tout en restant en conformité avec les textes d’accords régionaux et internationaux

– Éliminer les subventions et réinvestir dans la formation professionnelle pour accroître la productivité. Il ne s’agit pas de se limiter d’organiser des séances ou les gens viennent pour boire du café, manger le riz au gras et disparaître, mais instituer un mécanisme de suivi rigoureux qui traque le taux de succès des participants et leur sérieux dans l’application des techniques et outils fournis

– limiter le nombre de bars/boites de nuit par ville

– Collecter plus d’impôts pour les bars et espace de recréation et limiter l’age d’accès a 21 ans minimum.

Source: Maliactu.info

MaliwebEducation
On l'a toujours dit: pour développer le Mali on a pas besoin de doctorat, ni même de diplôme pour quelqu'un qui veut régler les problèmes. On accuse cette page qu'elle ne fait que critiquer mais ne propose jamais. Eh bien voici nos propositions, montrez les a Boua si vous...