« Les syndicats de l’Education décident de suspendre leur mot d’ordre de grève en cours ainsi que toutes les actions programmées jusqu’à l’amélioration de la situation « , indique un communiqué de la synergie des syndicats de l’Education signataires du 15 octobre 2016, publié hier lundi. Ainsi, elle  invite les militants à reprendre le travail dès aujourd’hui, à partir de 7 h 30 minutes.

 

L’appel du président de la Transition, Colonel Assimi Goïta, relatif à une trêve des syndicats n’est visiblement pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Surtout, après que la CEDEAO et l’UEMOA aient décidé d’isoler le Mali sur le double plan diplomatique et économique. Ainsi, les syndicats de l’Education, dans un élan patriotique, ont décidé de sursoir-temporairement-à leur mot d’ordre de grève pour l’application de l’Article 39.

Ils indiquent dans leur communiqué que les sanctions  » disproportionnées et injustifiées » de la CEDEAO et de l’UEMOA « eu égard à la disponibilité au dialogue exprimée par les autorités maliennes, imposent à chaque citoyen un sacrifice « .

Cependant, les syndicats de l’Education ont rappelé que  » cette mesure ne signifie pas renoncer à leur noble lutte, qui se poursuivra dès que la situation s’améliorera « .

Source : L’INDEPENDANT

MaliwebEducation
« Les syndicats de l’Education décident de suspendre leur mot d’ordre de grève en cours ainsi que toutes les actions programmées jusqu’à l’amélioration de la situation « , indique un communiqué de la synergie des syndicats de l’Education signataires du 15 octobre 2016, publié hier lundi. Ainsi, elle  invite les militants...