Les élèves des classes d’examen du Diplôme d’études fondamentales (DEF) et du Baccalauréat du Cercle de Macina ont repris le chemin des classes, après une année scolaire perturbée par la grève des enseignants et la fermeture des écoles due à la pandémie du Coronavirus.

 

Accompagné pour la circonstance par les responsables de l’Education, le préfet du Cercle de Macina, Karimou Coulibaly, s’est rendu, successivement, au « Groupe scolaire Moussa Sissoko » et au Lycée public.

Dès son arrivée, la délégation a eu droit à la montée des couleurs. Dans les établissements visités, des élèves, les membres des Comités de gestion scolaires (CGS) étaient. Les parents d’élèves, les enseignants se disent tous prêts pour un redémarrage des activités scolaires 2019-2020.

Le préfet a encouragé le personnel enseignant et a prodigué de sages conseils aux parents, aux enfants « pour une année scolaire réussie, couronnée de succès et apaisée ».

En ce temps du COVID-19, il a insisté sur le respect des mesures barrières pour la protection de tous.

L’administration scolaire a pris des dispositions particulières pour la protection des enfants.

Cependant, il faut signaler que cette reprise des classes est timide dans l’ensemble. Seuls les établissements privés et les Medersas ont commencé les cours, Par contre, les établissements publics ont boycotté le retour aux cours.

AOK/MD

(AMAP)

MaliwebEducation
Les élèves des classes d’examen du Diplôme d’études fondamentales (DEF) et du Baccalauréat du Cercle de Macina ont repris le chemin des classes, après une année scolaire perturbée par la grève des enseignants et la fermeture des écoles due à la pandémie du Coronavirus.   Accompagné pour la circonstance par les...