La 2e session du comité de pilotage du Projet FAO : “Contribution à l’insertion professionnelle et au renforcement de la résilience des jeunes en milieu rural dans le Centre et le Sud au Mali”, s’est tenue, le mercredi 13 juin 2018, au Centre du secteur privé, Hamdallaye ACI-2000. La cérémonie d’ouverture était présidée par Maouloud Ben Kattra, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

Au Mali, les ruraux comptent pour les trois quarts de la population totale et les urbains pour un quart. Il est admis que le futur des espaces ruraux est lié à celui des jeunes qui y vivent. Les jeunes ruraux sont de plus en plus confrontés à la pauvreté qui les pousse à abandonner les terres agricoles pour aller à la recherche du mieux-être légitime.

C’est pour combattre ce phénomène que le projet GCP/MLI/044/LUX, mis en œuvre par la FAO sous la tutelle du département de l’Emploi et de la Formation professionnelle et en étroite collaboration avec le ministère de l’Agriculture, l’Organisation non gouvernementale (ONG) SOS-faim et le Bureau international du travail (BIT), a vu le jour.

Il se propose de répliquer dans la zone de concentration sud du PIC III que sont les régions de Ségou (cercles de Ségou, San, Tominian, Bla) et Sikasso (cercle de Yorosso), une approche novatrice de formation des jeunes et de leur insertion basée sur l’approche JFFLS (Junior Farmer Field and Life Schools) et le partenariat public-privé comme approche intégrée de renforcement de capacités et d’insertion professionnelle des jeunes filles et garçons des zones rurales dans les chaînes de valeur agroalimentaires porteuses.

Ce projet contribuera directement à la création d’au moins 200 nouveaux emplois et à l’amélioration de la qualité d’environ 500 emplois pour les jeunes femmes et hommes ruraux.

La 2e session de son comité de pilotage, tenue le mercredi 13 juin 2018, a permis d’évaluer le niveau d’exécution des recommandations du premier comité, d’apprécier l’état d’avancement des activités au cours de l’année 2017 et de valider les programmations techniques et financières de l’année 2018.

Le représentant de la FAO, Amadou Allahoury Diallo, a réitéré la disponibilité de la FAO a toujours œuvrer aux côtés du Mali pour mener les actions nécessaires contribuant au plein épanouissement de cet important potentiel humain afin d’impulser le développement des communautés rurales et pour lutter contre la pauvreté rurale et l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

Le ministre Maouloud Ben Kattra a adressé la profonde gratitude de notre pays au Grand-Duché du Luxembourg qui, dans le cadre du Programme indicatif de coopération (PIC III, 2015-2019), appuie le gouvernement dans ses efforts visant à réduire la pauvreté. Il a aussi assuré du total engagement de son département à soutenir toutes les initiatives qui concourront à un développement durable et inclusif du Mali.

Ousmane Daou

Source: L’ indicateur du renouveau

MaliwebSociété
La 2e session du comité de pilotage du Projet FAO : “Contribution à l’insertion professionnelle et au renforcement de la résilience des jeunes en milieu rural dans le Centre et le Sud au Mali”, s’est tenue, le mercredi 13 juin 2018, au Centre du secteur privé, Hamdallaye ACI-2000. La cérémonie d’ouverture...