L’entreprise Katènè Kadji ou « Les fourneaux de Kadji » de Ousmane Samassekou est le lauréat de « Energy Globe national Award 2019 » au niveau du Mali. Katènè Kadji est une  société de production et de diffusion d’équipements à cuisson propre, « Sewa », de marque déposée à l’OAPI ». Aussi, produit-elle,  depuis 2015, des briquettes combustibles, « Sewa charbon », alternatives au charbon de bois (poussières de charbon de : typha ; tige de cotonnier ; sciure de bois, la balle de riz ou toutes autres biomasses).

 

Ingénieur des Eaux et Forêts et spécialisé dans le domaine de l’Énergie domestique, Ousmane Samassekou vient d’honorer tout le Mali à travers   Katènè Kadji, une société spécialiste en production et en diffusion des équipements à cuisson propre, « Sewa ».

Katènè Kadji, lauréat de Energy Globe national Award 2019 au Mali !

L’entreprise de Ousmane Samassekou a, pour son expertise et sa production visant  à la protection de l’environnement, été le gagnant du prix Energy Globe national Award 2019 au niveau du  Mali. En effet, avec la participation de plus de 182 pays participant et plus de 2000 projets soumis annuellement, l’Energy Globe Award est le prix environnemental le plus prestigieux du monde. Il évalue au niveau régional, local et mondial, les projets liés à la conservation des ressources et plus globalement à l’utilisation d’énergie renouvelable ou de source libre d’émissions. Des remises de prix sont organisées à travers le monde. D’importantes personnalités et ambassadeurs de l’Energy Globe dans 90 pays soutiennent la mission de l’Energy Globe. Les activités de l’Energy Globe attirent l’attention des médias du monde entier – les chaînes de télévision internationale enregistrent chaque année environ 1 000 heures de diffusion. L’objectif de l’Energy Globe est d’attirer l’attention du monde sur des solutions environnementales durables et applicables partout et de motiver les gens à devenir également actifs dans ce domaine.

Les objectifs de Katènè Kadji

Assis dans son bureau sis à la cité Unicef, Ousmane Samassekou, affirme que sa société, Katènè Kadji, a pour objectif,  à travers son Sewakadji, de produire, d’ici 2020, d’un million de Sewa standards et 25 000 équipements à cuisson propre de types spéciaux allant des gazéificateurs dont les prototypes sont validés et tous disponible dans  leurs ateliers depuis 2015. « Son unité AFOvert actuellement en lancement médiatique produit 2 tonnes par jour pour atteindre dès 2018 les 4 tonnes par jour avec un objectif de 50 000 tonnes d’ici 2020 », nous confie l’ingénieur.

Katènè Kadji, une opportunité pour lutter  contre la coupe du bois au Mali

Le  PDG de la société Katènè Kadji, Ousmane Samassekou, déplore que  la déforestation atteigne environ 400.000 hectares par an au Mali. Quant à la demande annuelle du bois d’énergie, elle est estimée à  6.000.000 tonnes. « Au total, entre 1990 et 2010, le Mali a perdu 11,2% de sa couverture forestière, soit 1.582.000 hectares, », a-t-il déploré. A en croire le PDG de la société Katènè Kadji,  la part de consommation de bois de feu et de charbon dans le bilan énergétique des ménages de Bamako est respectivement de  32% et 66% en 2015.

38 100 femmes et enfants au dos meurent par an à cause des mauvais équipements de cuisson

En dehors de la facilitation dans la cuisine, le PDG de Katènè Kadji informe que  sa société  sauve des vies à travers ses produits  qui ne dégagent  ni CO2 ni  CO. Selon M.Samassekou, des milliers de personnes meurent  dans le monde chaque année à cause des mauvais équipements de cuissons. «D’après l’OMS, chaque année, le monde perd 1.600.000 femmes et enfants au dos à cause de la fumée produite par les équipements traditionnels ouverts. Au MALI, près de 38 100 femmes et enfants au dos meurent par an à cause des mauvais équipements de cuisson »,  déplore Ousmane Samassekou,  avant de préciser que ses produits pourront  réduire ce nombre de victimes des mauvais équipements de cuisson.

Les résultats obtenus par la société

Selon le PDG Ousmane Samassekou, sa société a produit des résultats honorables à plusieurs niveaux, notamment dans les domaines de l’emploi,  la protection de la forêt,  les  ménage,  la santé, le  climat…

Aux dires de  M. Samassekou, sa société possède deux unités : SEWAKADJI et AFOvert. L’unité SEWAKADJI produit et diffuse en moyenne annuelle, aux dires du PDG,  près de 50 000 foyers Sewa, emploit  directement 32 personnes et collabore  en partenariat local avec au moins 200 PME de production. Chaque PME emploie, précise-t-il,  au moins un chef d’atelier, un compagnon et un apprenti ; soit 600 emplois à plein temps. À entendre le PDG de Katènè Kadji, près de 3 200 000 personnes ont déjà  bénéficié  des équipements « Sewa » à nos jours.

Quant à l’unité AFOvert, M. Ousmane Samassekou affirme qu’elle  produit et diffuse aujourd’hui 2 tonnes de Sewa charbon par jour avec une capacité installée de 4 tonnes par jour à partir de 2018. « Elle emploie 7 personnes et organise sa distribution (les emballages utilisés sont tous biodégradables) au niveau des femmes distributrices  de charbon de bois  », laisse-t-il entendre.

Parlant du résultat au niveau de la forêt, la société a, aux dires de son PDG,  contribué à l’atténuation de  la coupe du  bois. Selon lui, la société a, avec 47 000 foyers Sewa diffusés en 2015,  protégé près de 615 800 hectares.

Au niveau des ménages, le PDG affirme que l’utilisation des foyers Sewa a permis d’économiser  3 431 000 000 FCFA en 2015. « Ces sommes généralement gérées par les femmes sont destinées aux frais scolaires et à l’assainissement de l’ensemble de la famille, sans occulter les activités génératrices de revenus  et les tontines », explique-t-il.

Dans le domaine de la santé, le résultat produit par la société Katènè Kadji a été probant.3 200 000 personnes ont vu leur facture médicale réduite de près de 60% à cause des  maladies obstructives dues aux fumées des foyers malgaches et des foyers à 3 pierres, selon Ousmane Samassekou.

Dans le domaine de la protection du climat, la société d’Ousmane Samassekou est la première entreprise malienne enregistrée et validée au label de GOLDSTANDARD (Finance carbone volontaire) depuis 2009 selon le PDG. Ce n’est pas tout, elle est la 2e entreprise  mondiale inscrite en efficacité énergétique dans le domaine des foyers améliorés.

D’autres prix en dehors de celui de Energy Globe national Award 2019

Aux dires de Ousmane Samassekou, sa société Katènè Kadji est détentrice  de plusieurs prix en Afrique et partout dans le monde. Ces prix sont entre autres : Grand prix « Foyers améliorés » à Ouagadougou au Burkina Faso en 2002 ; Grand prix équipements de cuisson MERSAO 1 Niamey/Niger en 2006  ; Lauréat du concours FOIRE REGIONALE DU DEVELOPPEMENT au niveau national  ; Lauréat du concours » L’INNOVATION EN ENTRTEPRENARIAT, MOTEUR DE LA CROISSANCE ACCELEREE EN AFRIQUE DE L’OUEST » lancé par la Banque mondiale au niveau sous régional ; Grand prix équipements de cuisson MERSAO 2 Niamey/Niger en 2008  ; Meilleur équipement de cuisson « foyer Jet ménage » à la 3e édition de Stoveplus Academy à Sierra Léone (Freetown) en 2016 .

Donc ce prix mondial de Energy Globe national Award 2019 vient grossir les multiples récompenses de cette société qui protège non seulement l’environnement, mais aussi des vies humaines.

Boureima Guindo

Le Pays

MaliwebSociété
L’entreprise Katènè Kadji ou « Les fourneaux de Kadji » de Ousmane Samassekou est le lauréat de « Energy Globe national Award 2019 » au niveau du Mali. Katènè Kadji est une  société de production et de diffusion d’équipements à cuisson propre, « Sewa », de marque déposée à l’OAPI ». Aussi, produit-elle, ...