Les lampions se sont éclairés sur les travaux du 19eme congrès International et exposition de l’Association Africaine de l’Eau (AAE) le lundi 12 février 2018 à l’hôtel laico de l’amitié sous la houlette du Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga et en présence des acteurs incontournables du domaine. Au cours de ce congrès, les congressistes passeront au crible les maux qui entravent la diffusion de l’eau potable et les phénomènes climatiques sources de la décrue des fleuves et autres cours d’eaux indispensables à la survie des populations.

L’eau devient de plus en plus une denrée rare et les changements climatiques sont en train d’engendrer chaque jour davantage des conséquences douloureuses  surtout au sein des pays les moins pollueurs du monde. Face à ce constant alarmant, l’Association Africaine de l’Eau a décidé de mettre cette préoccupation majeure au cœur de son 19eme congrès sur les berges du fleuve Niger, un fleuve frappé de plein fouet par les changements climatiques avec ses conséquences incalculables sur les populations riveraines. Selon le Directeur général de la Société Malienne de Gestion de l’Eau Potable (Somagep SA) Mamadou kane et président du congrès, ce congrès sera une aubaine pour les acteurs de l’eau en Afrique et les acteurs engagés dans la lutte contre les effets des changements climatiques de conjuguer les efforts afin de soulager les souffrances des populations. Le président du 19e congrès de l’Association Africaine de l’Eau a dans ses propos martelé le manque criard d’eau potable au sein de la majeur partie des pays du continent et qu’ils feront tout pour chercher les solutions idoines au problème durant ce congrès. Le président de l’Association Africaine de l’Eau  Abderrahim El Hafidi a fait savoir que ce 19e  congrès de l’AAE permettra aux congressistes d’examiner les maux et d’apporter des réponses à hauteur des attentes des populations. Il a expliqué que près de 400 millions de personnes n’ont pas accès à cette ressource vitale et indispensable qu’est l’eau. Quant au ministre de l’Energie et de l’Eau du Mali Malick Alhousseini, il a signalé que le Mali subit depuis quelques années les effets néfastes des changements climatiques et que plusieurs secteurs notamment l’eau et l’assainissement se rouvrent ainsi concernés par les impacts du phénomène avec des incidences négatives sur les économies et sur la sécurité alimentaire. Le ministre Maiga a égrené les efforts consentis par le gouvernement malien en faveur de la réduction de la souffrance des populations tout en soutenant que ce congrès permettra d’en déceler beaucoup qui seront placés dans le calendrier du gouvernement afin de les résoudre. Le Premier ministre du Mali Soumeylou Boubeye Maiga a rassuré que le gouvernement ne ménagera aucun effort dans le but de relever les énormes défis qui se dressent sur le chemin.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain

MaliwebEnvironnement
Les lampions se sont éclairés sur les travaux du 19eme congrès International et exposition de l’Association Africaine de l’Eau (AAE) le lundi 12 février 2018 à l’hôtel laico de l’amitié sous la houlette du Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga et en présence des acteurs incontournables du domaine. Au cours de...